vendredi 5 février 2016

Hollande et Valls en chute dans les sondages

POLITIQUE
Les cotes de popularité de François Hollande (-3) et Manuel Valls (-2) continuent de baisser en février, et Alain Juppé l'emporterait dans la primaire à droite face à Nicolas Sarkozy, selon un sondage YouGov publié jeudi dernier.

Les Français ne sont plus que 19% à avoir une opinion « favorable » du « chef » de l'État, soit le même niveau que début novembre avant les attentats de Paris. Ils sont en revanche 74% (+3) à avoir une opinion défavorable de lui, selon cette enquête pour Le Huffington Post et iTélé.

François Hollande perd d'abord dans son propre camp, avec 50% seulement des sympathisants PS-EELV qui jugent favorablement son action, soit une chute de 12 points par rapport à janvier, informe l'AFP.
Manuel Valls limite la casse, avec 25% d'opinions favorables, mais sa popularité chez les proches du PS et d'EELV chute également de 13 points en un mois, à 56%. Les deux-tiers (66%, +2) des personnes interrogées le jugent défavorablement.
Plus de sept Français sur dix (71%) se disent par ailleurs « favorables » à la décision de Christiane Taubira de quitter le ministère de la justice, contre seulement 16% d'un avis contraire.
L'impopularité du couple exécutif déteint sur le gouvernement: seules 16% (-5) des personnes interrogées portent un jugement positif sur son action, contre 76% (+4) qui ont un avis négatif.

Interrogés sur les candidats à la primaire à droite de novembre en vue de l'élection présidentielle, c'est pour Alain Juppé (25%) que les personnes interrogées auraient « le plus de chances » de voter, loin devant Nicolas Sarkozy (11%), Bruno Le Maire (5%) et François Fillon (4%). En cas de duel Juppé-Sarkozy au second tour, 46% se disent prêtes à voter Juppé, 17% Sarkozy et 26% pour « aucun des deux ».
Le maire de Bordeaux reste en tête du baromètre des personnalités, avec 34% (+2) d'opinions positives, devant Emmanuel Macron (23%, stable), François Bayrou (22%, +2) et Marine Le Pen (21%, +2). Nicolas Sarkozy gagne deux points à 17%.

Enquête réalisée en ligne les 27 et 28 janvier, auprès d'un échantillon de 1.016 personnes de 18 ans et plus, selon la méthode des quotas.