Rechercher sur FPI-Le Gaulois

Chargement...

jeudi 26 mars 2015

Marre !...

I
l y en a un tout petit peu marre de tous ces Français de première génération qui viennent nous expliquer ce qu'est la France.
Valls, Belkacem et compagnie (NDLR. On pourrait même ajouter Sarkozy), quand vous serez Français comme les Broglie,  vous pourrez ramener votre fraise.n
En attendant, vous êtes comme ces invités qui font la leçon à la maitresse de maison sur la manière de tenir son ménage : indécents et impolis.
Quand on est un Français de fraiche date, on devrait avoir la décence de n'ouvrir sa gueule que pour dire du bien. Et si on pense du mal, on peut toujours se taire.
Comme disait Lino Ventura que les Français, ces sales xénophobes, aimaient beaucoup : « Je ne suis pas d'ici, alors je ferme ma gueule et je bosse ». Charles Aznavour ne tient pas des propos très différents.
Mais, entre Ventura et Valls, il y a, humainement, un monde. Ventura était un monsieur, Valls est un minable. Ça commence par la même lettre, c'est tout.n
Source : La Lime

mardi 24 mars 2015

Le FN reste le premier parti de France – par Marc NOÉ

Cliquez sur l'image pour l'agrandir
S
elon tous les sondages, avec au moins 30%, le FN allait arriver en tête au premier tour des départementales. Au final, le parti de Marine Le Pen récolte 25,24% des voix, derrière l'UMP ET ses alliés crédités de 27,45%.
Explication d’une manipulation médiatique.n

Un tour de passe-passe

N’en déplaise à tous les « experts » et commentateurs, le FN est toujours le premier parti de France en termes de voix. En effet, à l'issue du premier tour des élections départementales du dimanche 22 mars, le Front National seul obtient 25,24% des suffrages, (chiffres du Ministère de l'Intérieur). Un score très élevé, en hausse de 10 points par rapport aux élections cantonales de 2011. Mais si le FN n’est présenté qu’en deuxième position, c’est tout simplement parce-que les scores des candidats UMP sont additionnés avec ceux de l’UDI et d’un certain nombre de divers droite (DVD) et parfois, aussi, avec ceux de « Debout la France » de DUPONT-AIGNAN à qui on n'a même pas demandé son avis !... Ainsi, l'UMP ET ses alliés sont-ils annoncés à 27,45%, tandis que le PS, lui aussi grossi par les candidats étiquetés « Union de la gauche », arrive en troisième position avec 21,47% des voix.
Le décompte réel des voix est pourtant sans appel : l’UMP seule (ou "Union de la Droite") flirte avec les 22% tandis que le PS (ou "Union de la Gauche"), seul lui aussi, plafonne aux alentours de 20 %. (voir le tableau complet des résultats définitifs en fin d'article)
Les « experts » auraient pu tout aussi bien dire que l’UDI (avec ses alliés UMP) est la première force politique du pays… mais il est vrai que, dit dans ce sens, la ficelle eut paru un peu grosse. Et puis l’objectif de cette manipulation médiatique n’est-il pas de remettre SARKOZY en selle tout en dévalorisant le FN ?...
C’est donc tout simple : pour ce tour de passe-passe, tout est affaire de présentation. Il n'empêche que, n'en déplaise aux "milieux auto-autorisés", le premier parti est celui qui rassemble le plus de voix. Sur un podium, il n'y a qu'une seule marche de premier. CQFD !

Une falsification préméditée

Déjà, pendant la campagne, les médias avaient annoncé (à tort ou à raison) des sondages à 30% et plus pour le FN en laissant croire que ce score était l’objectif affiché de Marine LE PEN… alors que celle-ci avait toujours déclaré que « à partir de 20%, ce sera un succès… à partir de 25%, ce sera un triomphe. » Mais cet effet d’annonce leur permettait tout simplement de peaufiner à l’avance leurs commentaires des résultats réels en faisant fallacieusement état d’un « objectif  non atteint » ou d’un « demi-échec ». Ce qui fut fait. La même tactique est appliquée en ce moment même pour le second tour en laissant entendre que le FN a pour objectif la présidence de plusieurs départements…
Rappelez-vous, dès 20 heures, à l’annonce des résultats du 1er tour, les chaînes de télévision forçaient le trait en évoquant la pseudo déception du FN et des militants. Dans la foulée, VALLS expliquait même que sa participation à la campagne avait stoppé la progression du FN qui arrivait « en troisième position, derrière le PS »… Dans le même ordre d’idée, gardons présent à l’esprit le mensonge public de TAUBIRA, devant les journalistes, brandissant un document prouvant exactement le contraire de ce qu’elle affirmait « les yeux dans les yeux ». Le mensonge et la malhonnêteté érigés en mode de gouvernement d'un PS qui nous a habitués à ce genre de perfidie.
Emboîtant le pas à son Premier Ministre, LE GUEN martelait ensuite sur les plateaux TV que le PS avait eu « un bon résultat », avait « sauvé les meubles » et qu’on était « loin de la déroute annoncée »… Autrement dit, selon eux, tout va bien. « Plus c.. que ça, tu meurs ! » (comprenez : « couard »... ou ce que vous voudrez !).
Sans oublier Hervé MORIN (UDI) qui, de son côté, en appelant à « voter PS pour faire barrage à l’extrême-droite » se permettait d’insulter les candidats FN en les traitant de « zozos »… Du beau monde, tout ça !
Bref, pour ces gens-là, même le nez dedans, ça sent encore la rose !...n  
Cliquez sur l'image pour l'agrandir