jeudi 26 septembre 2013

Dounia Bouzar veut déchristianiser la France ! par Éric MUTH

Dounia Bouzar et sa conception de la laïcité...
O
n croit rêver, Jean-Marc Ayrault, premier ministre a nommé dimanche Dounia Bouzar à l'Observatoire de la laïcité. Convertie à l'islam à 27 ans, cette dame en profite pour annoncer clairement ses positions antichrétiennes. Elle propose en effet de remplacer deux fêtes chrétiennes par Yom Kippour et l'Aïd.
Dounia Bouzar, anthropologue et spécialiste du fait religieux à ses heures, estime que la France doit continuer à montrer l'exemple d'un état assumant son crédo laïc : " Je pense que la France a montré l'exemple de la laïcité au monde en instaurant la première la liberté de conscience, d'avoir la religion de son choix ou de ne pas croire en Dieu. Elle doit donc continuer à montrer la voie. Aujourd'hui tous les Français fêtent Noël et je pense qu'il faudrait également qu'un de nos jours fériés soit celui d'une fête juive et d'une fête musulmane".¢


LA FRANCE DOIT RESTER CHRETIENNE !

Ne vous en déplaise, Madame, la France est et restera chrétienne jusqu'à la fin des temps. Cette puissance catholique issue de nos Rois a su se maintenir et prospérer plus d'un millénaire. A nous de  résister aux mensonges et aux calomnies. Ce qu'oublie de dire Dounia Bouzar c'est que l'islam s'est lancé dans la guerre sainte contre la France. Les français doivent  être conscients que l'avenir sera souffrance si rien n'est fait pour arrêter la machine infernale de l'islamisation de leur patrie. Les islamistes se placent au-dessus des lois de la république et le gouvernement socialiste ferme volontairement les yeux, pire, il y a connivence, puisque la famille ne doit plus exister.

Mahomet n'avait-il pas dit selon Sahih Mouslin que : " J'ai été désigné pour combattre les hommes aussi longtemps qu'ils ne disent pas il n'y a de Dieu qu'Allah ". Les propositions de Dounia Bouzar sont une insulte à ceux qui ont la foi, à ceux qui vivent au quotidien les bienfaits de Jésus-Christ.

« A FORCE DE TOUT TOLERER L'ON FINIT PAR TOUT ACCEPTER... À FORCE DE TOUT ACCEPTER L'ON FINIT PAR TOUT APPROUVER.. », disait Saint Augustin.¢