vendredi 22 mars 2013

L’éternel sanglot de l’homme blanc - par Bruno Gollnisch


Parlement européen- Explication de vote de Bruno Gollnisch sur l’Intensification de la lutte contre le racisme, la xénophobie et les crimes inspirés par la haine (RC7-0121/2013)
L
a lecture de cette résolution ne laisse aucun doute : pour vous, les salauds sont toujours les mêmes, les victimes aussi. Salauds d’Européens racistes d’un côté, pauvres membres innocents de « minorités » de l’autre. Et bien sûr, les pires des salauds, les partis politiques qui entendent défendre les intérêts de leur peuple. Éternel sanglot de l’homme blanc.
Mais ai-je manqué quelque chose ? Qui donc, voilà déjà un an, perpétrait les massacres de Montauban et Toulouse ? Les victimes, choisies pour le symbole : des militaires au service de la France, pays haï ; des enfants juifs et leur père, dans la cour d’une école.
Et pourquoi, selon le ministère de l’intérieur français, les agressions considérées comme racistes connaissent-elles des pics après chaque évènement lié au Moyen-Orient ou au terrorisme international ?¢


Vous êtes hémiplégiques : vous niez volontairement le racisme anti-blanc ; vous occultez la sur-délinquance étrangère ; vous encouragez la préférence étrangère systématique et le communautarisme au détriment des « indigènes » qui pourtant vous payent ; vous réclamez toujours plus d’immigration, toujours plus exotique, toujours plus incompatible avec les valeurs et les traditions européennes…

Vous êtes les premiers responsables des situations explosives qui se mettent en place dans beaucoup de nos pays.¢