mardi 19 février 2013

Discrimination : 10 millions d’euros pour embaucher 2.000 « jeunes » de banlieues



L
es jeunes Auvergnats, Lorrains, Alsaciens, Picards, Ch’tis, Bretons, Basques et autres de souche attendront. Le gouvernement a annoncé lundi la création en 2013 de 2.000 « emplois francs », qui prévoient une subvention de 5.000 euros pour l'embauche d'un « jeune » (entendez « pas de souche ») issu d'un quartier populaire (entendez « quartier à forte immigration »). Voyez l’article du Gaulois « Enfumage et manipulation sémantiques ».¢


« On pourra expérimenter sur une dizaine de sites le dispositif des emplois francs », a déclaré François Lamy ministre délégué à la Ville lors d'un déplacement avec le premier ministre Jean-Marc Ayrault à Clichy-sous-Bois (Seine-Saint-Denis) à la veille d'un comité interministériel des villes.

« On aura 2000 emplois francs sur ces 10 sites pour étendre l'expérimentation d'ici la fin de l'année avant une possible généralisation ».

L'État offrira une subvention de 5.000 euros pour l'embauche en CDI d'un jeune de 18 à 30 ans qui habite en « zone urbaine sensible » et est inscrit depuis un certain temps au chômage, selon le ministre.

François Lamy estime que ce dispositif est un moyen de lutter contre les discriminations. Pour lui, il s'agit de faire émerger "des exemples de réussite dans les quartiers qui ne soient pas celles de petits dealers".

E En clair, Lamy lutte contre les discriminations en imposant les siennes. Il appelle ça de la discrimination positive… dans la droite ligne de Sarkozy ! Où est le changement ?...
Avec AFP