dimanche 24 avril 2016

Les Paras de Lyon ont fêté Camerone avec leurs Frères d’Armes

COMMUNIQUÉ
Général BIGEARD : « J’entends les merveilleux Légionnaires chanter en grimpant sur le piton d’Éliane 2 pour le reprendre. Paras et Légionnaires sont fantastiques ! » (Pour une parcelle de Gloire)

Communiqué de la Section UNP-Lyon

Insigne de béret
La section UNP de Lyon était invitée samedi (23 avril) à commémorer la bataille de Camerone, aux côtés des Légionnaires de l’Association des Anciens de la Légion Étrangère du Rhône, présidée par le Général René Mascaro. Étaient également présents le Général de Gendarmerie Christian Dupouy, de jeunes Légionnaires en « mission Sentinelle », un détachement de la Préparation Militaire Marine de Lyon, de retour d’un séjour sur le « Charles de Gaulle » en Méditerranée, plusieurs représentants d’associations d’anciens combattants dont le Colonel André Mudler, président de la FARAC.

Après le discours d’usage du Président et son hommage à l’ancien porte-drapeau, un caporal de la Légion a évoqué les émouvantes péripéties du combat de Camerone du 30 avril 1863. Le repas de cohésion a bien entendu permis de « chasser la poussière » et d’entonner, au garde-à-vous, « le Boudin ».


Général Bigeard
Pourquoi cette si grande proximité entre Paras et Légionnaires ? Le Général Bigeard qui a commandé des Paras et des Légionnaires en Indochine, en Algérie et dans l’océan Indien a écrit dans son livre « Pour une parcelle de Gloire » : « J’entends les merveilleux Légionnaires chanter en grimpant sur le piton d’Éliane 2 pour le reprendre. Paras et Légionnaires sont fantastiques ! ».


C’est parce que Paras et Légionnaires se sont souvent trouvés côte à côte dans les batailles les plus rudes que les Paras de Lyon étaient présents samedi pour leur rendre hommage. Depuis juillet 1948, nombreux sont les Légionnaires qui ont, comme eux, passé la portière pour s’élancer dans le ciel. Ils partagent le même amour pour le Pays qui est le leur, que ce soit par le sang reçu ou par le sang versé.