jeudi 14 avril 2016

Hollande et Valls étaient informés de l’imminence d’attentats à Paris 4 mois avant

TERRORISME
Attentats - Les enquêtes avancent et les révélations vont bon train. On apprend maintenant que les services secrets français savaient que « quelque-chose » se préparait. Hollande et Valls le savaient forcément. Ils n’ont rien fait.



Ces informations cruciales ont été fournies par un homme qui a côtoyé pendant plus d'un an les terroristes.


Un ancien djihadiste « français » a alerté les services secrets sur la préparation des attentats en France et en Belgique en été 2015, soit 141 jours avant les attaques du 13 novembre, rapportent les médias français.
 « Le 24 juin 2015, quatre mois et vingt jours avant les attentats de Paris qui ont provoqué la mort de 130 personnes et blessé plusieurs centaines d'autres, un homme avait averti qu'un carnage se préparait. En France et en Belgique », a annoncé « Le Journal du Dimanche ».


Il s'agit d'un certain Nicolas, 31 ans, qui s'est rendu aux autorités turques après avoir passé seize mois à Raqqa et dans la plaine de Fallouja, dégoûté par ce qu'il avait vu sur les territoires contrôlés par les terroristes de l'EI. La Turquie a remis le jeune homme à la France.

Il a affirmé que la préparation des attentats avait été confiée à Abdelhamid Abaaoud. Ce djihadiste « belgo-marocain » a été tué lors d'une opération antiterroriste de la police française dans une banlieue de Paris.

De ce moment, qu’ont fait Hollande et Valls forcément informés de la situation ?... Réponse : Rien. Mais ils ont  camouflé leur nullité par une multitude de « commémorations » et d’« hommages nationaux ».

RAPPEL

Mais puisqu’ils disent que « l’islam est compatible
avec la République »… tout va bien !
Plusieurs fusillades et attentats-suicides quasi simultanés ont visé six points de Paris et sa proche banlieue le 13 novembre 2015. Trois kamikazes ont notamment actionné leurs charges explosives près du Stade de France, à Saint-Denis. L'attaque la plus meurtrière a frappé la salle de concert du Bataclan, où les islamistes ont tiré à bout portant sur la foule. Les attentats ont fait au moins 129 morts et 350 blessés. Suite à cette tragédie, le président Hollande a décrété l'état d'urgence en France. Quel homme !...

Le 22 mars 2016, un double attentat-suicide à l'aéroport international de Bruxelles-Zaventem et un kamikaze dans une station du métro au cœur du quartier européen ont fait 32 morts et plus de 300 blessés dans la capitale belge. L'attentat a été revendiqué par Daech.
Avec Source