lundi 11 avril 2016

Dimanche 10 avril 2016 : hommage à des Héros de l’aviation

COMMUNIQUÉ
La section de Lyon de l’UNP-CLI était représentée à cette cérémonie par son vice-président et Michel B., porte-drapeau.




L’Union Régionale des Associations Aéronautiques, présidée par le Général de Corps d’Armée (2S) Alain Perrolaz, rendait hommage cette année à une Infirmière Pilote Secouriste de l’Air de la région Auvergne Rhône-Alpes et célébrait le centenaire de l’escadrille SPA 62. Une messe à Saint-Bonaventure avait précédé cette cérémonie qui s'est déroulée place Bellecour, à Lyon.

SPA 62 « Coq de Combat »
L’escadrille SPA 62 a été créée à Lyon-Bron en août 1915. Avec ses 75 victoires, elle a été l’escadrille la plus décorée de la guerre 14-18 au prix de lourds sacrifices puisqu’en octobre 1917, il ne restait plus aucun survivant des équipages engagés en 1914. Les emblèmes et tradition de cette escadrille ont été repris par la 3è escadre de chasse, EC 1/3 Navarre, basée à Nancy, représentée à cette cérémonie par le capitaine «PYL», de retour du Moyen-Orient. Ce pilote de Mirage 2000 est breveté parachutiste comme tous les pilotes de l’Armée de l’Air.

Germaine l’Herbier Montagnon
Germaine l’Herbier Montagnon était une IPSA engagée dès avril 1940 dans la recherche des aviateurs disparus pendant la seconde guerre mondiale. De 1940 à 1944, avec l’aide de la Croix Rouge et un laissez-passer allemand, elle a parcouru les différents théâtres d’opérations pour recueillir les témoignages de combats aériens et d’avions abattus, pour identifier les sépultures d’aviateurs français de la « Bataille de France », pour retrouver les aviateurs prisonniers qu’elle appelait les « aigles en cage », missions qui ont été prolongées jusqu’en 1948, du nord de l’Allemagne à l’Italie.

Germaine l’Herbier Montagnon était brevetée parachutiste, chevalier de la Légion d’Honneur et détentrice de l’Ordre de l’Empire Britannique. Elle est décédée à Tournon-sur-Rhône en 1986.

La section de Lyon de l’UNP-CLI était représentée à cette cérémonie par son vice-président et Michel B., porte-drapeau.