mardi 29 mars 2016

Rillieux-la-Pape : les Paras rejoignent les Hmongs

COMMUNIQUÉ
Van Yang, Président du Centre Hmong Archives et Recherche (CHAR), également membre de l’UNP-Paris, Alexandre Vincendet, maire de Rillieux-la-Pape, le Général (2S) Jean-Pierre Beauchesne, Président de la Fédération Nationale des Anciens Combattants résidant hors de France (FACS). 
Communiqué de l’UNP-Lyon

Ce samedi 26 mars était dévoilée au parc Brosset, à Rillieux-Village, près de Lyon, une stèle en hommage aux peuples Hmong et Taï qui se sont battus aux côtés des troupes françaises en Indochine, contre le Japonais, les Chinois et le Vietminh…avant de continuer le combat, alliés des Américains.
Avec la fin de la guerre, plusieurs milliers de Hmongs et de Taïs ont émigré en Métropole et en Guyane française, en Australie et aux États-Unis. De nombreuses délégations venues du sud de la France étaient présentes, souvent en habits traditionnels des Hmongs verts et blancs.
La région Rhône-Alpes-Auvergne a accueilli une communauté de 4000 Hmongs et Thaïs et la seule ville de Rillieux-la-Pape 74 failles Hmong et 60 familles Taï.



Il est étonnant de constater que cette population s’est parfaitement intégrée, « avec discrétion, en adoptant les valeurs de la France, en faisant accéder ses enfants aux plus hauts postes, à force de travail » dira l’un des officiels dans son discours « et cela sans pour autant renier sa langue, ses coutumes et sa religion ». La présence d’un drapeau français porté par une jeune Hmong nous a fait chaud au cœur.



Les Paras de l’UNP étaient nombreux à cette cérémonie, venant de Lyon, de Montpellier, de Paris, avec la présence du parachutiste Van Yang, initiateur de cet événement, auquel ont aussi participé le Souvenir Français, l’AFAC, l’ACUF, l’UNP, la FACS en la personne du Général (2S) Beauchesne, son Président.
Une exposition d’habits traditionnels et d’objets des cultures Hmong et Thaï, une exposition du peintre Hmong Sébastien Vang et un vin d’honneur franco-asiatique ont clôturé cette après-midi emplie de ferveur et d’émotion.

Les Paras entourent Tsa Seng Tcha, un ancien Combattant Hmong qui a fait la guerre contre les Japonais, les Chinois, le Vietminh, aux côtés des Français puis des Américains.
Site : UNP-Lyon