mercredi 2 mars 2016

Quand Bruxelles se fait le promoteur du communautarisme islamique

COMMUNIQUÉ
Communiqué de presse de Marie-Christine Arnautu, Vice-présidente du Front National, Député français au Parlement Européen, Conseiller municipal et métropolitain Nice.

Il n’est pas un mois sans que le lobby communautariste musulman ne se serve pour promouvoir son idéologie destructrice des moyens octroyés par des Institutions européennes naïves, faibles ou complices.

Ainsi, sous couvert de lutte contre une prétendue islamophobie qui sévirait en Europe, se tiendra ce mercredi, au sein même des bâtiments du Parlement européen, une conférence regroupant des intervenants aux idéologies souvent plus que contestables.



Pour la France, ce sera le porte-parole du « Collectif contre l’islamophobie en France » qui interviendra. Collectif dont la principale action consiste en la contestation des fermetures de mosquées ne respectant pas la loi républicaine ou des mesures prises dans le cadre de l’état d’urgence appliqué en France suite aux attentats de 2015 qui ont fait près de 150 morts et des centaines de blessés.



Pire, s’ajoutant aux associations communautaristes subventionnées, plusieurs proches de l’UOIF, organisation dont l’idéologie s’inspire de celle des Frères musulmans, plusieurs députés européens apporteront par leur présence leur caution à cet évènement.



Le comble, c’est sous l’intitulé « les femmes contre l’islamophobie »  » et sous le logo  « l’Europe a besoin du féminisme » que cette conférence se tiendra !



Il est inquiétant de constater que les idiots utiles abreuvés de l’idéologie européiste ont fait leur le slogan de Big Brother: « La liberté c’est l’esclavage ».

Les députés européens élus sur les listes du Front National ont à cœur de rétablir l’ordre des priorités, notamment en matière de respect et de dignité des femmes: d’abord la lutte contre l’islamisme, aujourd’hui principal vecteur de l’oppression des femmes.