mardi 15 mars 2016

Alain Nicolas rend sa Légion d’Honneur

ACTUALITÉ
Dans une lettre adressée à François Hollande, Alain Nicolas, ancien conservateur en chef des Musées de France, explique pourquoi il rend la Légion d’Honneur que Jacques Chirac lui avait remise. Il dénonce le fait que le prince héritier d’Arabie saoudite accède au même honneur.



Alain Nicolas, Chevalier de la Légion d'Honneur et Officier de l'Ordre National du Mérite, a rendu sa décoration au président de la République. Le scientifique considère que la décoration du prince héritier d'Arabie saoudite représente «une insulte personnelle et collective insupportable» et ajoute qu'il «ne souhaite pas figurer aux côtés de telles personnalités qui ne partagent pas les valeurs humaines et démocratique de la France».


La remise de la Légion d'Honneur au ministre saoudien de l'Intérieur s'était déroulée en catimini, le 4 mars, au Palais de l'Élysée mais la présidence française ne l'avait annoncée que le 13 mars. Entre temps, l'agence de presse saoudienne SPA avait rendu compte de la visite du prince héritier à Paris, signalant qu'il avait été décoré de la Légion d'Honneur.

Cette décoration a suscité de nombreuses critiques en raison du bilan de l'Arabie saoudite en matière des droits de l'homme, sachant que depuis le début de l'année le royaume a procédé à 70 exécutions capitales.

Pour justifier cette décoration, le ministre des Affaires étrangères, Jean-Marc Ayrault, a invoqué une «tradition diplomatique» française.