samedi 27 février 2016

Mur ou pont ? par Alain de CHARENTE

TRIBUNE LIBRE
Le Pape souhaite édifier des ponts plutôt que des murs pour accueillir l’immigration. Mais on n’est peut-être pas obligé d’aller jusqu’au bout…



Le souverain pontife, soucieux de la détresse humaine et tout à fait dans son rôle lorsqu'il s'agit de venir en aide aux plus démunis, aux plus malheureux, aux persécutés, a dernièrement déclaré à l'intention du monde occidental brutal et égoïste qu'il ne fallait pas ériger de murs, de barrières, mais construire des ponts. Propos emprunts de l'amour de l'autre, tenus à bord de l'avion « Air Force Dieu », situation dans laquelle on n'a pas les pieds sur terre et la tête dans les nuages, voire dans les étoiles.

Alors soit, écoutons le Saint Père et répondons favorablement à cette supplique en remplaçant les murs hideux par des ponts. Mais cependant en ne retenant que deux types architecturaux d'ouvrage :
è le pont-levis de style médiéval que nous utiliserons en position tablier levé pour le rendre infranchissable,
è ou une construction de type « Avignon », ouvrage non achevé et volontairement tronqué pour le rendre impraticable.

Dans cette optique nous aurons donc notre conscience et notre âme en paix en ayant fait acte de charité Chrétienne. Tout en ayant pris soin de préserver notre intégrité territoriale qui doit primer sur la générosité hospitalière peut être dangereuse à offrir au vu de la clientèle concernée !