lundi 22 février 2016

Les terroristes d’al-Nosra demandent la protection de l'ONU

GUERRE
Mais les Russes ne se laisseront pas abuser, car à la différence de la coalition occidentale, ils sont déterminés à éradiquer le terrorisme.

Les frappes aériennes russes en Syrie ont contraint le Front al-Nosra à demander la protection de l'Onu.
En demandant « deux à trois semaines de trêve », l'opposition syrienne « modérée » a posé comme condition préalable de ne pas attaquer ce groupe terroriste, rapporte le quotidien économique allemand « Deutsche Wirtschafts Nachrichten ».
Les djihadistes cherchent à utiliser ce moment d'accalmie pour redéployer leurs forces et éviter une défaite totale.

Soucieux de promouvoir leurs intérêts en Syrie, les États-Unis et l'Arabie saoudite soutiennent depuis longtemps le Front al-Nosra en lui fournissant armes et munitions, affirme le journal allemand. Cela dit, les responsables politiques occidentaux s'efforcent de présenter les terroristes sous un jour favorable en les faisant passer pour « l'opposition syrienne modérée ». Et bien que le Front al-Nosra se soit officiellement démarqué d'Al-Qaïda, il l'a fait à la seule fin de prendre part au partage du pays, souligne le journal.

Acculés dans une impasse par l'offensive de l'armée syrienne et les frappes de l'aviation russe, les djihadistes ont recouru à un stratagème en demandant à l'Onu de décréter un cessez-le-feu, rapporte pour sa part l'agence Reuters, citant une source anonyme « proche des négociations ».
Selon l'agence, l'opposition syrienne a demandé « deux à trois semaines de trêve », une « levée du siège » et un « accès à l'aide humanitaire ». D'après la source anonyme, toutes les parties impliquées dans le conflit syrien sont prêtes à soutenir cette initiative, à l'exception de l'État islamique (Daech). Il est pourtant à noter que la cessation des attaques contre le Front al-Nosra est posée comme préalable au cessez-le-feu.
Il ne fait aucun doute que cette initiative constitue un piège pour Moscou, souligne « Deutsche Wirtschafts Nachrichten ». Les terroristes cherchent à redéployer leurs forces pour échapper à une destruction totale.
Mais les Russes ne se laisseront pas abuser, car à la différence de la coalition occidentale, ils sont déterminés à éradiquer le terrorisme, affirme le quotidien allemand.