mercredi 24 février 2016

Le Charles-de-Gaulle quitte le Golfe

GUERRE
Le porte-avions français Charles-de-Gaulle a quitté le Golfe à l'issue d'une mission de participation à l'opération Chammal de lutte contre l'État islamique (EI), a annoncé mardi le ministère de la Défense.



Pendant ses neuf semaines de présence dans le Golfe, le groupe aéronaval et ses équipages ont mené près de 400 sorties aériennes opérationnelles.

Les chasseurs embarqués sur le porte-avions ont réalisé 23 missions de renseignement (reconnaissance et surveillance) au-dessus de l'Irak et de la Syrie et effectué 80 frappes contre Daech, précise le ministère.

Le groupe aéronaval constitué autour du Charles-de-Gaulle, qui était arrivé dans le Golfe le 19 décembre, a franchi lundi le détroit d'Ormuz et fait route vers la Méditerranée.

Il a été relevé le 14 février par le USS Harry S. Truman, qui est désormais à la tête des forces navales de la coalition contre Daech, précise le ministère.

Depuis le 7 décembre, le commandement de la composante navale de la coalition contre Daech était assuré par le commandant du porte-avions français, le contre-amiral René-Jean Crignola.

« La prise de commandement par la France de la TF 50 (Task Force 50, forces navales de la coalition contre Daech, ndlr) a été saluée par nos alliés américains, en particulier par M. Ashton Carter, secrétaire d’État à la Défense et le vice-amiral Donegan, commandant la cinquième flotte. C’était la première fois que cette fonction était confiée à un amiral non-américain », relève le ministère français de la Défense.