lundi 29 février 2016

Hollande hué au Salon de l’Agriculture, par Michel SALANON

TRIBUNE LIBRE
Hollande hué au Salon de l’Agriculture : «Connard !… Voyou !… Dégage !…». Que sait-il ce planqué du système ? Réalise-t-il ce qu’est une vie d’agriculteur ? Il parle mais ne change rien. Il est donc incompétent !



Voilà des dizaines d’années que l’agriculture française est sacrifiée par  les gouvernements de droite comme de gauche ! Aucun Président de la République, aucun Premier Ministre, aucun Ministre de l’Agriculture n’a eu la force de caractère (j’aurais pu être plus vulgaire) de dire aux technocrates de Bruxelles : « STOP, LES NORMES EUROPÉENNES TUENT LES AGRICULTEURS FRANÇAIS ! »

À l’arrière de leur voiture avec chauffeur, nos dirigeants savent se faire conduire au Salon de l’Agriculture, pour se faire prendre en photo avec un verre de vin dans une main et une tranche de saucisson dans l’autre, et… se faire raccompagner dans leurs bureaux somptueux, avec des motards pour leur ouvrir la route !

Ils parlent quelques petites minutes avec un agriculteur ou une agricultrice, sans voir leur détresse au fond des yeux, engendrée par des conditions générales d’élevage de porcs ou de bovins, de production de lait ou de culture de certaines céréales réellement ruineuses.

Combien faudra-t-il de temps encore pour que ces Ministres, ces élu(e)s beaux parleurs, cumulards de mandats avec des revenus en très grande partie non imposables, prennent la mesure de la terrible détresse de ces travailleurs de la terre qui crèvent de faim alors qu’ils nourrissent les Français(e)s ? S’il y avait des bouses de vaches dans leur bureau, ils comprendraient mieux et plus vite !

Que savent-ils ces planqués du système ? Réalisent-ils ce qu’est une vie d’agriculteur : 12 h de travail par jour, 7 jours sur 7, des coûts de production exagérément élevés, des tarifs de vente cassés par le monopole de la grande distribution, des factures impossibles à payer par manque de trésorerie, des pertes financières de plusieurs dizaines de milliers d’euros chaque année d’exploitation, des formulaires en surnombre et inutiles à remplir, conçus par les technocrates de Bruxelles grassement payés. Le réalisent-ils ? Non, bien sûr !

Cela fait de nombreuses années que les agriculteurs français attirent l’attention de nos gouvernants sur le fait hautement scandaleux que « ça coûte de plus en plus cher de produire et les ventes ne couvrent pas les frais de production ». Tout est dit clairement, mais rien ne change.

Voilà des années que les exploitations agricoles diminuent chaque année par centaines et que les suicides d’agriculteurs augmentent (on évoque un suicide par jour, en moyenne). Ce qui n’est pas le cas des Ministres ni des Députés !

Stéphane LE FOLL, Ministre de l’Agriculture français, ne cesse de déclarer qu’il fait son travail (!) en expliquant tout cela à Bruxelles, depuis des mois. Il ne change rien, il est donc incompétent !

Le « Nain-de-l’Élysée » déguisé en Président de la République, qui s’est présenté à 6h00 du matin au Salon de l’Agriculture (Porte de Versailles) pour assister à la traite des vaches (plus « has been » que ça, tu meurs !), a eu le culot de dire à un agriculteur : « Si je suis là c’est qu’il y a une solidarité nationale…», puis à un autre agriculteur : « Je ne vous laisse pas tomber sinon je ne serais pas là…». Il parle mais ne change rien, il est donc incompétent !

Depuis le 6 mai 2012, soir du 2e tour des dernières élections présidentielles, je me demande tous les jours comment 51,64 % des votants ont pu élire un président aussi nul ? Je pense aussi au slogan des agriculteurs : « CONNARD, VOYOU, DEGAGE ! »

Michel SALANON
Contact : largosalan@hotmail.fr