mardi 5 janvier 2016

La Suède en a marre des clandestins

Un ras-le-bol des clandestins qui se généralise à toute l’Europe.

L
a Suède, excédée par l'afflux de clandestins, exige désormais une pièce d'identité pour franchir en train ou en autocar le pont de l'Öresund, principale porte d'entrée des réfugiés dans le royaume. Une trentaine de points de passage ont ainsi été installés. Tous les voyageurs désirant se rendre en Suède en train ou en autocar doivent maintenant présenter une pièce d'identité.n


Les contrôles systématiques sont en vigueur dans la gare danoise de Kastrup, dans l'aéroport de Copenhague, d'où partent les trains traversant le pont de l'Öresund vers la Suède. Cette mesure concerne également les ferries empruntant le détroit de l'Öresund.
« Ces contrôles d'identité seront efficaces. Un plus grand nombre de migrants devront demander l'asile dans d'autres pays », a déclaré le ministre de l'Immigration, Morgan Johansson, lors de l'annonce de ces contrôles.
La Suède avait déjà rétabli le 12 novembre les contrôles à ses frontières, concentrés sur le pont de l'Öresund et les ferries en provenance des ports danois et allemands de la mer Baltique. Mais ils n'étaient réalisés qu'en certains points du trajet et de façon aléatoire.
Les migrants tentant d'embarquer sans papiers d'identité sont automatiquement refoulés, de même que ceux en transit vers la Norvège ou la Finlande et qui refusent de déposer une demande d'asile sur place.

Ces dispositions, conjuguées à un prochain resserrement des conditions de séjour, ont eu un effet immédiat, le nombre de nouvelles arrivées ayant déjà fortement diminué.n
Le détroit et le pont de l'Öresund.