mardi 29 décembre 2015

Sénateur Jean-Louis Masson : «L’immigration d’aujourd’hui, ce sont les terroristes de demain.»

Le courage politique et le bon sens, ça existe : siégeant aux côtés de David Rachline et Stéphane Ravier (FN), Jean-Louis Masson (DVD) en est un exemple.

J
ean-Louis Masson est sénateur « Divers Droite » de la Moselle depuis 2001 et président du parti politique « Démocratie et République », anciennement « Metz pour tous ». Le mardi 13 Octobre 2015, excédé par la pensée unique qui voudrait interdire de parler de l’immigration, il fait une intervention remarquée au Sénat en prenant ouvertement position contre l’immigration « pour des raisons conjoncturelles et pour des raisons structurelles ». Il souligne que l’immigration actuelle ne permet plus d’avoir « de très bons Français » comme Necker ou Marie Curie. Mais aucun média n’en a parlé… (Vidéo en fin d’article)n


« On a l’impression qu’on ne peut pas avoir, dans notre société ou cette assemblée, un avis sur l’immigration qui soit divergeant de ce que pensent les soi-disant bien-pensants. Je le dis très clairement : je suis hostile à l’immigration pour des raisons conjoncturelles et structurelles », a-t-il commencé devant un hémicycle quasi-plein.
Puis d’ajouter : « Actuellement, une veuve d’agriculteur touche beaucoup moins que ce que touche un immigré qui n’a jamais travaillé pour la France », sous les applaudissements de beaucoup d’élus de droite et des deux sénateurs FN, David Rachline et Stéphane Ravier aux côtés desquels il siège en qualité de « non-inscrit ».
En octobre 2012, Jean Louis Masson avait déjà appelé l'UMP à « accepter de dialoguer avec Marine Le Pen », considérant que « le mur politicien entre le FN et la droite parlementaire traditionnelle est artificiel ».
Le courage politique et le bon sens, ça existe.n

Jean-Louis Masson en tribune le 14 Octobre 2015