mercredi 9 décembre 2015

Quand des salafistes distribuaient le coran en plein Paris


S
ouvenez-vous ! C’était quelques jours seulement après les attentats de janvier 2015. L’association salafiste « LIS » (crée en 2011 et surveillée depuis 2012) distribuait gratuitement des corans sur la voie publique, dans le XIIIème arrondissement de Paris. À cette occasion, sur son site, un responsable commentait en allemand : « Il s'est passé ici, la semaine dernière, un grand événement (la manifestation «Je suis Charlie», NDLR) et c'est notre réponse. Nous offrons aux gens le plus beau cadeau de leur vie: le message d'allah.» (sic!)n

Silence complice des « autorités » municipales. Dirigée par la socialiste Anne Hidalgo, et poursuivant ce que faisait déjà Bertrand Delanoé, la Mairie de Paris célèbre tous les ans le ramadan. Ce n’était donc pas une « banale distribution de corans » qui allait provoquer son émoi. Et puis, les voix musulmanes, ça peut toujours servir lorsque les Gaulois se détournent d’un PS moribond.

D’ailleurs, à l’époque, Jérôme Coumet, le maire PS du XIIIème arrondissement, s’était contenté de déclarer : « Ils auraient quand même pu attendre un peu…». Quelle condamnation à quelques jours des attentats !

Et ce sont les mêmes qui prétendent donner des leçons de laïcité !

Rappelons tout de même que l’introduction d’une Bible peut conduire à la peine de mort en Arabie saoudite et à la prison en Algérie notamment.

Il faudra s’en rappeler dimanche prochain.n