mardi 8 décembre 2015

Débat d’entre deux tours : les drôles de combines de l’UMPS francilien

Communiqué de Wallerand de Saint Just, Tête de la liste du Front National en Île-de-France
E
n Île de France, trois débats auraient pu avoir lieu pendant cette semaine d’entre-deux tours, permettant une saine opposition des projets. Mais cela n’était pas conforme aux exigences de Claude Bartolone, déjà grand absent des confrontations démocratiques depuis le début de cette campagne. Le président de l’Assemblée nationale voulait se voir garantir le débat de son choix, avec les journalistes de son choix. Il a donc méprisé les autres propositions pour ne répondre qu’à celle conjointe d’Europe 1 et I-télé.n


Cela fait déjà une semaine que les tractations se font en toute discrétion entre les organisateurs et les états-majors de Claude Bartolone et de Valérie Pécresse pour définir les contours de cette opération. Quant au Front National, il n’y a pas été associé et a simplement été prévenu par SMS à deux jours de l’échéance que Wallerand de Saint Just était convoqué, il n’y a pas d’autres termes, tel jour, telle heure, sans plus de formalité, de bienséance et surtout de professionnalisme. Avions-nous un calendrier ? Des engagements ? Un mot à dire ? Il ne semblait pas utile apparemment de s’enquérir des positions du premier parti de France, représentant à lui seul un électeur sur cinq dans la région capitale.

Un engagement, justement nous en avions un. Précisément le même jour à la même heure, surement un simple effet du hasard, pour un autre débat prévu et organisé de longue date dans le respect de la déontologie, par France 3 Paris Ile-de-France. Il se trouve que Wallerand de Saint Just est un homme de parole et que les combines médiatiques autant que politiques ne sont pas dans la nature du Front National. Cet engagement auprès de la chaine publique régionale, Wallerand de Saint Just compte bien le tenir.


Toutefois, même si les faits l’annoncent déjà en parti biaisé, nous ne fuirons pas le débat organisé par Claude Bartolone avec la complicité tacite de Valérie Pécresse et nous comptons bien y participer. Nous attendons en revanche des organisateurs de ce débat de dernière minute, de faire preuve de professionnalisme, de se conformer aux agendas de tous les candidats avec équité et par conséquent de décaler l’horaire d’enregistrement de leur émission afin que l’ensemble des franciliens puissent avoir accès à l’information de leur choix et que la parole donnée à leurs confrères puisse être respectée.n