samedi 26 décembre 2015

Ajaccio : Corses 1-Racailles 0

Le sursaut Français viendra-t-il de Corse ?...
Ce ne serait pas la première fois dans notre Histoire…

L
es Corses vont-ils être les premiers à se réveiller ?... Après les agressions contre deux pompiers et un policier à Ajaccio, la population corse, a vivement réagi par une manifestation aux cris de « On est chez nous ! » et « Arabi fora ! » (« Arabes dehors ! »). Les habitants, des élus, des Nationalistes, des pompiers, des policiers… ont témoigné de leur soutien. Une « salle de prière » apparemment même pas déclarée comme telle et une boutique de kébabs ont été « endommagées »… Valls, Cazeneuve et le Préfet ont dit que c’était « intolérable » et qu’il y aurait des arrestations. Mais pas un mot sur l’arrestation de ceux qui ont attaqué les pompiers et le policier. Devant une telle faillite de l’État, la population n’a pas d’autre choix que de se défendre elle-même.n


Comme cela s’est déjà produit des milliers de fois en France, des pompiers ont été agressés, suite à un guet-apens, dans la nuit de Noël, à Ajaccio. Tout le monde sait que dans notre pays, quand des actes de violence sont commis contre les soldats du feu, les coupables sont 99 fois sur 100 des jeunes racailles maghrébines.
Qui aurait envisagé, il y a trente ans, que les pompiers, ces héros de l’imaginaire de notre enfance, qui risquent leur vie pour sauver la nôtre, pourraient être systématiquement attaqués, et que les agresseurs, dans la France de Hollande, Valls, Cazeneuve et Taubira, bénéficieraient systématiquement de la clémence des autorités… quand ils sont arrêtés.
Sauf que cette fois, dans une ambiance particulière, en Corse, deux événements viennent de se dérouler. D’abord, six cents manifestants ont protesté contre cette agression, véritable guet-apens, donc acte de guerre, où deux pompiers et un policier ont été blessés. Mais trois cents manifestants ont convergé vers la cité de l’agression, voulant en découdre avec les racailles.
De jeunes Nationalistes en pointe de la manifestation.

Pour une fois que ce sont les voyous maghrébins qui sont attaqués, et les Gaulois qui redressent la tête, nous n’allons pas bouder notre plaisir.
Apparemment, une salle de prières musulmane aurait subi quelques dégâts, ce qui montre par ailleurs que les Corses ont parfaitement fait le lien entre la délinquance qu’ils subissent et la religion des racailles. Surtout que certains élus locaux, loin de désavouer l’opération, ont réagi d’une manière « politiquement incorrecte », comme le président du Sdis de Corse-du-Sud Charles Voglimacci.
« Je dis aux individus de ce soir, les pseudos courageux, que nous ne sommes pas dans certains quartiers du continent où règnent la terreur et le chaos. Ici c’est Ajaccio et nous ne laisserons personne dicter ses propres règles, imposer la peur et s’accaparer un quartier de notre ville. Si cela les indispose, ils sont libres de partir ».
[…]C’est, par ailleurs, à notre connaissance la première fois que des Français en colère attaquent physiquement un lieu de culte musulman, et cela révèle que le contexte est en train de changer dans notre pays et que nos compatriotes en ont marre de l’islam, de ses mosquées, de ses voiles, de son halal, de ses voyous et de ses crimes.n
Cliquez sur l'image pour l'agrandir