lundi 30 novembre 2015

Un tag «Allah Akbar» sur un avion à Paris


D
es graffitis en arabe ont été découverts sur quatre avions de la compagnie britannique « Easyjet » et un avion de la compagnie espagnole « Vueling » dans des aéroports français, a-t-on appris samedi de source policière et aéroportuaire. Au moins un des tags portait l'inscription «Allah Akbar».n


Trois cas ont été constatés à l'aéroport de Lyon, et deux cas à Roissy-Charles-de-Gaulle, près de Paris, selon une source policière. Une des hypothèses privilégiées par les enquêteurs est que ces inscriptions ont été inscrites avant l'arrivée de ces avions sur les plates-formes aéroportuaires françaises, a-t-elle ajouté.
Mais elles posent quand même des questions sur le niveau de sécurité dans les aéroports. À Roissy, le 24 novembre, l'inscription «Allah Akbar» a été retrouvée sur la trappe à carburant d'un appareil « Easyjet », arrivé la veille de Budapest, a affirmé une source aéroportuaire. Elle a été effacée avant que les passagers n'embarquent.

« Pas lié aux attentats »

La compagnie britannique, qui dessert 17 aéroports sur le territoire français, a reconnu qu'un « petit nombre » de graffitis en arabe avait été trouvé en France sur ses avions au cours des « deux dernières semaines ». Elle n'a pas précisé la signification de ces inscriptions qui ne sont, selon elle, pas toutes en arabe.
« Notre équipe de sécurité est habituée à évaluer toute menace potentielle. Ces graffitis n'ont pas été considérés comme un problème de sécurité tant par nous que par les autorités », ajoute-t-elle dans un communiqué.(Ndlr. Faudra-t-il qu’un avion explose pour que cela constitue un problème de sécurité ?)
Selon une source proche du dossier, « ces graffitis ne sont pas un phénomène lié aux attentats » du 13 novembre qui ont ensanglanté Paris et sa banlieue. « Cela fait plusieurs mois que de temps en temps, ça arrive, y compris sur d'autres compagnies », a-t-elle indiqué. (Ndlr. Donc, tout va bien ?...)n