lundi 23 novembre 2015

Le Qatar et l’Ukraine fournissent des Pechora-2D à Daesh

Pechora-2D (embarqué sur la photo): un missile sol-air capable
de frapper une cible  jusqu’à 21 km d’altitude.

L
e Qatar a acheté du matériel militaire anti-aérien de très haute technologie à l’Ukraine pour le compte de Daesh. L’opération s’est déroulée fin septembre 2015, juste avant l’intervention militaire russe contre l’organisation terroriste. Elle a été approuvée par l’ambassade des États-Unis à Doha (Qatar). Le matériel a été transféré via la Bulgarie et la Turquie. Officiellement, le Qatar, l’Ukraine, les États-Unis, la Bulgarie et la Turquie luttent contre Daesh.n


Le fait que l’infrastructure de Daesh en Syrie et en Irak est vulnérable aux frappes aériennes est indubitable. Au cours de la dernière semaine seulement, les Forces aériennes et la marine russes ont bombardé 826 installations de Daesh (camps d’entrainement, dépôts de munitions, fabriques d’explosifs, raffineries de pétrole et moyens de transport) causant des dommages critiques à l’organisation terroriste et à ses sources de revenus.

Les sponsors de Daesh cherchent donc à acquérir et à offrir aux djihadistes des systèmes de défense aérienne suffisamment efficaces pour au moins entraver les activités de la Russie dans le ciel syrien.

En Septembre 2015, alors que la Russie transférait son matériel en Syrie en vue de sa campagne anti-terroriste, une délégation du ministère de la Défense du Qatar s’est rendue à Kiev pour participer à Security Expo (22 au 27 septembre).

La délégation qatarie a conclu un accord avec UkrOboronProm (un négociant d’armes de l’État ukrainien) pour acheter des exemplaires de la plus récente version de l’Air Missile Defense Complex "Pechora-2D".

Sachant que les Pechora 2D sont capables de frapper des avions jusqu’à 21 km d’altitude, l’enquête sur le crash de l’A321 Metrojet dans le Sinaï pourrait prendre une tournure inattendue.n