mardi 3 septembre 2013

Syrie : qui manipule qui ?


COMMUNIQUÉ de presse de Jacques MYARD, Député-Maire de Maisons-Laffitte, Président du Cercle Nation et République.
L
'annonce visiblement avérée de l'utilisation de gaz en Syrie suscite la légitime réprobation de la communauté internationale, les gouvernements occidentaux ont raison de vouloir établir les faits pour connaitre la vérité.
Il est en conséquence nécessaire que les inspecteurs des Nations Unies présents à Damas puissent se rendre sur les lieux.
Mais aujourd'hui l'heure n'est pas aux conclusions hâtives, plus que jamais l'Orient est compliqué, plus que jamais la prudence s’impose. Qui manipule qui, qui instrumentalise qui, qui est responsable, le régime de Bachar ou l'opposition ?
Rien aujourd'hui ne permet de conclure ! L'utilisation d'armes chimiques est une ligne rouge que la communauté internationale ne peut tolérer, pour autant doit-elle recourir à la force militaire ?¢


Une intervention militaire conduirait à une internationalisation et à une aggravation radicale du conflit qui risque d'embraser tout le Proche Orient!
La France n'a rien à gagner en s'engageant totalement derrière une opposition plus que composite dont les desseins demeurent obscurs et mêmes problématiques.
De surcroît l'opposition est-elle libre dans la conduite de sa politique ou est-elle sous l'influence de l'Arabie Saoudite qui poursuit ses propres buts stratégiques par Syriens interposés ?
La France se doit de préserver l'avenir et de pousser à une solution politique avec la Russie qui est la seule à conserver de l'influence sur Damas !¢