mercredi 11 septembre 2013

Syrie: place à la diplomatie


COMMUNIQUÉ de Presse de Marine Le Pen, Présidente du Front National
A
insi que nous le répétons inlassablement depuis le début de la crise en Syrie, seule une solution diplomatique forte pourra permettre au pays de sortir de la guerre civile dans laquelle il s’est enlisé depuis deux ans.
Face à la menace d’internationalisation du conflit suite à la scandaleuse attaque chimique du 21 août dernier, nous nous sommes toujours opposés à une action militaire aux conséquences potentiellement catastrophiques pour le reste de la région.
De plus, les plus grands doutes demeurent quant à l’identité des auteurs de cette attaque.
L’on apprenait ainsi hier de la bouche des otages belge et italien récemment libérés qu’ils avaient la certitude et la preuve que le régime de Bâchar Al-Assad n’était pas responsable de l’attaque, perpétrée selon eux par les rebelles islamistes.(Voir l’article du Gaulois ICI)¢


Tous ces éléments, ajoutés aux doutes formulés par différents services de renseignements occidentaux, doivent inciter les gouvernements français et américains à cesser immédiatement leur escalade militaire.

Il faut saisir la main diplomatique tendue par la Russie, partenaire de premier rang, jusqu’alors scandaleusement négligé, et qui propose, à raison, le contrôle international des armes chimiques présentes en Syrie et leur destruction organisée.¢