vendredi 30 août 2013

Les braises ne s'éteindront pas, par Françoise Buy Rebaud


H
élie Denoix de Saint Marc nous a quittés. C’était un soldat, de ceux qui vont jusqu'au bout de leur parole et de leur serment. Déporté quatre ans, il a connu ensuite le supplice de l’Indochine, la tragédie de l’Algérie, les trahisons des  politiques.
Il savait notre langue : de ces évènements sont nés des livres émouvants, d'une sagesse et d'une élévation de pensée  rares en nos tristes  temps, dont voici  quelques lignes :
« Un homme doit toujours garder en lui la capacité de résister et de s'opposer » ... « La responsabilité est l'once de tout destin »...

« Ceux qui vivent sont ceux qui se battent ... »

« Je ne connais pas de vérité tranquille ...."Il faut savoir offrir sa vérité en tremblant, comme un mystère ... »

« Il faut savoir découvrir ces étoiles qui nous guident au plus profond de la nuit......et  le tremblement sacré des choses invisibles... »¢

Mais ce sont tous ses livres qu'il faut ouvrir : Les Champs de braise,  Les Sentinelles du soir, l'Aventure et l'espérance, Toute une vie…

Je reverrai toujours ce regard  bleu de ciel, qu'il portait avec bienveillance sur son interlocuteur, mais bien au-delà de la simple courtoisie : il  rayonnait de la sérénité issue des  épreuves identifiées,  traversées, surmontées, et d'une vie accomplie sans jamais trahir sa foi et sa promesse.

À Dieu, commandant de Saint Marc !¢

Françoise Buy Rebaud