lundi 19 août 2013

Le miracle du 15 août, par Éric MUTH


«
Nous sommes aujourd'hui face au plus grand combat que l'humanité ait jamais vu. Je ne pense pas que la communauté chrétienne l'ait compris totalement. Nous sommes aujourd'hui devant la lutte finale entre l'Église et l'anti-Église, entre l'Évangile et l'anti-Évangile».
Cet extrait de l'homélie du Cardinal Dias montre bien les dangers permanents que subissent les chrétiens dans le monde. En France, François Hollande en croisade contre l'enseignement catholique entretient de très bons rapports avec les médias, ennemis de l'Église.
En ce début du troisième millénaire, marqué par l'indifférence religieuse et par une haine contre les chrétiens, il est bon de rappeler la fête du 15 Août.
L'Assomption de la Vierge Marie a une place particulière : c'est notre fête patronale depuis Louis XIII. Le 10 février 1638 Louis XIII a choisi de remercier la Vierge en lui donnant le patronage de la France, suite à la grossesse de son épouse Anne d'Autriche, après vingt-trois ans de mariage.¢

On ne parle plus beaucoup de cet événement dans la presse. Il faut dire que la république est tenue par une secte : la gauche.

Comment en serait-il autrement : " La république française, égalitariste et laïque, est son invention, l'instrument de sa domination " précisait déjà Henri VI, Comte de Paris.

Nous avons besoin de notre merveilleuse tradition chrétienne et d'un dirigeant étranger à toutes les magouilles politiciennes. Or la gauche verrouille, la laïcité officielle de l'état interdit à quiconque l'invocation du suprême recours de Dieu.

Ces francs-maçons qui nous gouvernent tentent d’influer sur les grandes réformes de société du pouvoir socialiste. Mais le miracle du 15 Août fera son chemin vers la liberté, je vois des larmes briller dans tes yeux.¢