lundi 1 juillet 2013

Une gay pride au bout de l'illégalité, par Éric MUTH

« 
Il est plus désirable de cultiver le respect du bien que le respect de la loi ». Cet axiome du célèbre philosophe Henry David Thoreau illustre à merveille cette décadence programmée de la France de nos ancêtres. Mais cette désobéissance civile est obligatoire, afin de ne pas sombrer.
Cette loi Taubira, il faut l'abroger au plus vite, elle est nuisible avec la conscience de notre pays. Cette marche des fiertés 2013, ce samedi 29 Juin à Paris n'est qu'une mascarade, une incitation à la violence, une plaie pour la survie de nos enfants.¢

L'ouverture de la PMA aux lesbiennes, promise par le gouvernement, dans un premier temps pour mars, puis reportée, ne doit pas voir le jour. Il faut résister face à ce pouvoir tyrannique, résister à Dominique Bertinotti, qui avait dans un premier temps plaidé pour l'inclusion de la PMA dans la loi sur le mariage. Qui a dit : « Il faut rassurer les gens et faire un travail de pédagogie. Sinon, le début risquerait de partir sur de mauvaises bases ».

C’est une insulte faite aux Français qui exigent de ce gouvernement une conduite digne et humaine. Cette fausse ministre de toutes les familles est une honte.

Et Najat Vallaud-Belkacem, la ministre des Droits des Femmes ? Mais de quelles femmes parle-t-on ? Si la Femme n'est qu'un objet à ses yeux, un assemblage monstrueux de choses  incomparables »…. Alors où allons-nous?

La plupart des instigateurs de cette marche forcée, esclaves de leurs débauches, ne sont en fait que les destructeurs de notre mémoire, ces gauchistes décadents veulent mener notre pays au désastre. Mais nous avons encore quelque chose à construire et non à oublier, ces délinquants héritiers d'une pensée unique n'auront jamais le dernier mot.

Quittons le chemin de mort de l'homosexualité et l'homme retrouvera son désir de vivre.

« Il n'est pas facile de changer de peau, c'est vrai. Mais il y a en nous plus que  de la matière, plus qu'un peu de poussière. Au plus intime de nous une voix murmure: lève-toi et marche. Et tant mieux si la vie n'est pas une route droite et rapide. Suis ton chemin pas à pas. Reviens à la source... Pour y faire ton âme ».

Ce conseil d'Amédée Besset est peut-être notre seul chemin salvateur.¢