mercredi 3 juillet 2013

Solidarité Populaire : le projet Entraide-Solidarité-Famille

COMMUNIQUÉ
L
oin des grands discours et des belles promesses, notre action en direction de nos compatriotes se veut concrète et réaliste. Nous avons choisi d'incarner nos principes ce qui exige travail, modestie et persévérance. Notre première action est née d'une rencontre avec une famille de français qui avaient entrepris un courageux chemin de retour à leur identité.
Habitant dans la banlieue de Paris et souhaitant offrir à leurs trois enfants autre chose que la violence des ghettos et le béton, le couple que nous aidons a choisi de retourner vivre dans un environnement en phase avec ses racines régionales en Bourgogne. Rassemblant toutes leurs économies, ils ont investi dans une petite maison qu'ils croyaient être le point de départ d'une nouvelle vie.¢

Hélas, dupés par un vendeur voyou, ils ont découvert trop tard que la maison n'était absolument pas isolée dans sa partie toiture. Résultat, des températures à peine positives dans la maison en hiver, l'impossibilité d'utiliser plusieurs pièces la moitié de l'année, des enfants souvent malades et des dépenses supplémentaires dans un contexte de crise économique et de marché de l'emploi contracté.

Appelés à connaitre la situation de cette famille par un de nos militants, nous avons engagé notre réseau, nos compétences et notre volonté dans un projet d'entraide.

Dans un premier temps, nous avons apporté à cette famille des produits de première nécessité : vêtements chauds pour les enfants, jouets, livres et quelques denrées alimentaires. Un vrai moment de fraternité et de convivialité. Ceci pour une famille qui a déjà elle-même fait preuve de générosité quand elle le pouvait.

Puis, nous avons décidé de faire plus : terminer les travaux d'isolation et de toiture. Ceci afin de permettre à cette famille avec trois enfants de vivre dans des conditions décentes, dans une région aux hivers rudes.

Grâce à la mobilisation de tous, à la générosité de nos camarades du réseau, une partie du matériel est acquise et les devis sont faits. Pour attaquer les travaux, il nous manque un peu moins de trois mille euros. Ce règlement permettra de faire livrer les matériaux et de réaliser le chantier avant le début de l'hiver.

Nous avons besoin de vous tous pour finir cette première action et prouver que la solidarité est une arme, une arme que nous savons utiliser pour aider les nôtres !