mercredi 12 juin 2013

Les catholiques poignardés dans le dos

COMMUNIQUÉ de « Avenir de la Culture »
D
epuis des mois les Français -en particulier les catholiques- luttent pacifiquement contre une loi visant à changer les fondements de notre civilisation : Manif pour tous, Pétition devant le CESE, Printemps Français, Hommen, Veilleurs, Antigones, etc…
C'est tout un peuple qui se lève face à un gouvernement qui n'a d'autres réponses que l'obstination, les arrestations arbitraires et le gazage d'innocents.
Face à ce nouveau totalitarisme, un seul mot d'ordre : « On ne lâche rien ! ». La persévérance  et le courage des Français suscitent l'admiration du monde entier.
Et pourtant... ils viennent d'être lâchés ! Poignardés dans le dos par le Conseil Famille et Société de la Conférence des Évêques de France !¢

Sous le titre « Poursuivons le dialogue » (sic) cet organisme épiscopal regrette que « l'homophobie existe toujours dans la société et dans nos communautés catholiques » et ose avancer que « c'est une preuve de maturité démocratique que d'accepter sans violence que son propre point ne soit pas retenu » !

On aimerait qu'il demande à la « génération garde à vue » où se trouvent les violences...

Mais il y a plus grave encore : le Conseil Famille et Société n'hésite pas à contredire ouvertement la doctrine catholique en affirmant que le fait de ne pas garder la chasteté dans les amitiés homosexuelles  ne « dévalorise pas cette expérience » !

Madame, Monsieur pouvons-nous rester silencieux face à une telle aberration ? Jamais ! ON NE LÂCHE RIEN !

C'est pourquoi je vous demande de signer cet appel respectueux  adressé à Monseigneur Pontier, nouveau Président de la Conférence des Évêques de France, en cliquant ici.

Diffusez ce message à vos contacts ! La Fille aînée de l'Église ne peut être ainsi souillée.
Je compte sur vous et, dès à présent, un grand merci.¢

Catherine Goyard