mercredi 29 mai 2013

Madame Vallaud-Belkacem au secours du mariage libertin, par Éric Muth

N
ajat Vallaud-Belkacem, porte-parole du gouvernement, attendue à Montpellier pour le 1er mariage homosexuel, célébrée par Hélène Mandroux. Cette mise en scène hautement symbolique comme on retransmet un spectacle « live » sur fond d'écran géant.
Pâle reflet d'un festival de cannes, ce premier show est naturellement une provocation sans précédent, orchestré par un gouvernement socialiste sans foi ni loi.¢

Faire l'apologie du vice, de la nature déviée, est un scandale de plus pour cette république en déroute. Des centaines de personnes sont attendues ainsi que 150 journalistes, venus du monde entier. Une centaine de policiers pour éviter les « dérapages ».
Najat Vallaud-Belkacem, avec son ambition démesurée de plaire, s'est tout de suite invitée à la fête, « en toute discrétion » précise-t-elle, comme si on allait croire cette opportuniste patentée. Toujours prête à mépriser celui ou celle qui ne pense pas comme elle. On savait depuis le début qu'elle y assisterait, « hors de ses fonctions officielles », mais avec l'accord du premier ministre.
Personne n'y voit de la récupération politique, bien sûr.¢