lundi 1 avril 2013

NKM contre Hidalgo: qui dit la vérité ?

A
nne Hidalgo, candidate PS à la mairie de Paris, a décidé d'engager des poursuites judiciaires contre sa rivale UMP Nathalie Kosciusko-Morizet qui a affirmé, dans le Journal du dimanche, qu'elle aurait été condamnée en 2012 à « 20 000 euros d’amende » pour « travail déguisé », vient d’annoncer son avocat Patrick Klugman.
Or, certaines sources (voir la suite de l’article) affirment que l’adjointe de Delanoë a bien été condamnée, mais à « 40 000 euros d’amende » (!) pour « infraction à la législation du travail » concernant des heures supplémentaires. Ici, la qualification de l’infraction et le montant de l’amende ne sont pas ceux utilisés par NKM, mais une condamnation semble pourtant bien avoir existé. S’agit-il donc d’une simple guerre des mots ?... Hidalgo jouerait alors sur les termes... Auquel cas son affaire risque de faire un grand « flop ».
Certaines sources comme « Le Parisien », « Le Point » ou « Force Ouvrière » ne peuvent tout de même pas être qualifiées de « légères » et Madame Hidalgo va avoir du travail si elle veut porter plainte contre toutes. D’autres sources encore sont d’ailleurs disponibles sur le Net avec les moteurs de recherche.¢


En voici quelques exemples :

Titre – Anne Hidalgo condamnée
« Anne Hidalgo, première adjointe au Maire et éventuelle future patronne des 50.000 fonctionnaires de la Ville de Paris a été condamnée à 40.000 € d’amende pour infraction à la législation sur la durée du travail au titre de ses fonctions de Présidente du conseil d’administration de l’APUR.
Rappelons tout de même que cette élue est chargée du bureau des temps à la Mairie de Paris et a également occupé des fonctions de Directrice départementale du Travail et d’inspectrice du travail. Ça promet… » (26 janvier 2012)

Titre - Droit du travail : Anne Hidalgo condamnée à 40 mille euros d’amende !
« Le tribunal donne raison à l’inspection du travail contre la Mairie de Paris ! Anne Hidalgo et la Ville de Paris ont été condamnés à 40 mille euros d’amende, en toute discrétion, pour infraction à la législation du travail selon le syndicat Force Ouvrière et l’hebdomadaire « Le Point » du 26 janvier. La Mairie de Paris a déclaré avoir fait appel.
Au mois de juillet 2011, l’inspection du travail avait déposé deux plaintes au tribunal de Police, l’une pour travail dissimulé, l’autre pour dépassement d’horaire répété à l’encontre de l’Atelier Urbanisme de la Ville de Paris (APUR). Cet organisme qui dépend de la Mairie de Paris est présidé par Anne Hidalgo, 1ère adjointe (PS) du Maire de Paris et candidate désignée à la succession de Bertrand Delanoë. « Un climat social lourd » selon des personnels qui parlent même de « souffrance au travail » voilà ce qu'était le quotidien de ce service municipal. » (02 février 2012)

Titre - Hidalgo condamnée : des heures sup' à 40 000 euros !
« Anne Hidalgo, première adjointe au Maire qui se rêve nuit et jour en future patronne des 50.000 fonctionnaires de la Ville de Paris, vient d'être condamnée, nous apprend le syndicat FO, à 40 000 € d’amende pour infraction à la législation sur la durée du travail au titre de ses fonctions de Présidente du conseil d’administration de l’APUR !
Autrefois chargée du bureau des temps à la Mairie de Paris, cette élue prompte à défendre la cause des travailleurs a également occupé des fonctions de Directrice départementale du Travail et d'inspectrice du travail. On n'est jamais si bien desservi que par soi-même ... » (26 janvier 2012)

Alors, finira-t-on pas savoir la vérité ?...¢