mercredi 17 avril 2013

Frigide Barjot déjante


D
e plus en plus d’opposants au mariage homosexuel s’interrogent sur le comportement et les déclarations pour le moins ambiguës de Frigide Barjot (voir aussi l’article du 10/04/2013 «Assez de querelles ! par Marc Noé»).
Au congrès de l’UOIF, elle a déclaré : « On sera deux millions mais on ne le sera pas sans vous, musulmans ! Vous êtes ceux qui feront basculer la loi ». Ajoutant encore : « Vous êtes notre espérance ! ». Des déclarations qui ont fait ruer dans les brancards beaucoup de militants de la Manif Pour Tous qui préfèrent maintenant regarder vers le Printemps Français dans lequel ils se reconnaissent davantage.¢


Le site Ami « Novopress » en donne un commentaire plein de clairvoyance : « Cependant, contrairement à ce que certains pensent au sujet de ces déclarations, il ne s’agit pas d’une stratégie de communication bien pensée, un billard à trois bandes bien conçu. Non, très sincèrement, Frigide Barjot est dans le droit fil de sa conception (et de beaucoup d’autres qui lui sont proches) d’une France black-blanc-beur – qui n’existe pas… – unie par la morale naturelle présente au sein de toutes les religions. Un moyen pour elle de faire cesser les accusations de collusion avec ce loup-garou médiatique qu’est l’extrême droite…
Petit hic, Frigide Barjot a semble-t-il oublié que bon nombre de particpants du congrès de l’UOIF sont dans le droit fil des Frères musulmans – Novopress est déjà revenu dessus plusieurs fois – qui, le moins que l’on puisse dire, ne combattent pas « l’homophobie » comme l’exige Frigide Barjot de La Manif pour tous…
Mais surtout, elle commet une grave erreur de communication et de stratégie, comme l’expliquent Roman Bernard, via son blog Criticus, et Polémia précédemment – au moment de la manifestation du 13 janvier, Jean-Yves Le Gallou avait reproché à Frigide Barjot de céder à « l’idéologie médiatique ». Erreur qui vise à légitimer le discours de l’adversaire et à se soumettre à son jugement à son bon-vouloir. Or, rester ainsi, c’est s’abonner à organiser des rassemblements qui ne serviront à rien et risquent de démobiliser très rapidement les opposants à la loi Taubira… »

E Alors, que cherche Frigide Barjot ?... Pour qui roule-t-elle réellement ?... Pour Copé qui ne tient même pas ses troupes au Sénat où la loi Taubira a été adoptée à cause de la défection de quelques élus UMP ?... Croit-elle que de telles foules se sont mobilisées sur son nom ?... Avec les propos qu’elle a encore tenus à la suite de son entretien avec Manuel Valls où elle sombre dans un « politiquement correct » ridicule, tous les doutes sont permis.¢

Le ministre de l'Intérieur, Manuel Valls, a rencontré mardi 16 avril Frigide Barjot et une délégation de la Manif pour tous qui milite contre le mariage homosexuel pour tenter de désamorcer ce qu’ils ont convenu ensemble d’appeler « les débordements lors de futures manifestations de masse ». Durée: 01:19