samedi 6 avril 2013

Christiane Taubira et sa loi maléfique – par Éric Muth

P
ourquoi la ministre de la justice s'obstine-t-elle à maintenir et faire admettre une loi qui n'a aucun sens, et qui est injuste, comme tout ce qu'elle propose en général. Sa partialité est bien sa marque de fabrique. 
« Quel étrange plaisir de réaliser ses mensonges », disait le grand écrivain Anouilh dans les « Rendez-vous de Senlis ». Le mariage homosexuel et l'adoption par les homosexuels portent gravement atteinte à la famille. Le respect pour tout ce qui touche la France n'a jamais figuré au nombre de ses vertus politiques.¢


EMBROUILLER ET TROMPER LES ENFANTS

L'adoption du projet de loi serait un grave recul anthropologique. « Le mariage, formé d'un homme et d'une femme, n'est pas la même chose que l'union de deux personnes de même sexe... le mariage précède l'État, il est le socle de la Famille, la cellule de la Société, antérieure à toute loi et même à l'Église », souligne avec force le Pape François.

Nous ne pouvons pas enseigner aux générations futures qu'il est équivalent de se préparer à développer un projet familial fondé sur un engagement de relation stable entre un homme et une femme, que de vivre avec une personne du même sexe.

Il poursuit : « Sont en jeu l'identité et la survie de la Famille: le père, la mère, et les enfants. Sont en jeu les vies de nombreux enfants qui seront discriminés dès le départ et privés des apprentissages humains apportés par un père, une mère, et voulu par Dieu ». Décrivant l'union pour tous comme un « acte de Père du Mensonge qui cherche à embrouiller et tromper les enfants de Dieu ».

Ne pas agir dans l'erreur. Distinguer n'est pas mettre à part, mais respecter.¢