dimanche 24 mars 2013

Manif pour tous : près d’1,5 million de manifestants, des familles gazées !

L
es opposants au mariage gay se sont concentrés sur un axe allant de l'Arche de la Défense à l'Arc de triomphe. Selon les organisateurs et au vu des photos, ce sont au moins 1,4 million de manifestants qui étaient dans la rue ce dimanche à Paris. La police estime qu'il y avait au moins 300.000 personnes. Formule hypocrite qui dénote un certain manque de sens du ridicule. Que voulez-vous, les consignes du Ministère de l’Intérieur sont passées par là ! (Photos en fin d'article + Vidéo: "On nous gaze !")
Entassés avenue de la Grande Armée à Paris, les opposants au « mariage pour tous » ne désarment pas. Deux heures seulement après le début du rassemblement, Frigide Barjot, égérie du collectif organisateur annonçait déjà les premiers chiffres aux alentours de 500.000. «Ce n'est pas un chiffre définitif. On n'a pas assez de place. Les élus devant le podium étouffent. Tout le monde est très serré», estimait-elle, s'apprêtant à lancer un appel au calme. Peu après 17 heures, les organisateur revendiquaient avoir atteint le chiffre impressionnant de 1,4 million de personnes.¢


Intervenant sur un podium géant, le député UMP Henri Guaino, qui avait appelé les manifestants à «censurer» le gouvernement dans la rue, a lancé aux manifestants: «Le 13 janvier vous étiez un million. Vous êtes plus nombreux aujourd'hui».
En début d'après-midi, la foule réunie pour demander une nouvelle fois le retrait du texte, déjà voté à l'Assemblée, fourmillait avenue Foch, hors du parcours annoncé par les organisateurs. «Entre 100 et 200 personnes ont tenté de forcer un barrage pour rejoindre les Champs-Élysées», a expliqué un porte-parole de la préfecture de police. Les CRS ont alors fait usage de gaz lacrymogènes pour les contrer. Des enfants,des personnes âgées et des élus comme Christine Boutin ont même été pris pour cible. Les consignes du ministère sont plus coulantes avec la racaille.
Jean-François Copé, présent à la manifestation, a demandé «des comptes à François Hollande» après avoir «croisé» des familles victimes des gaz lacrymogènes.
Malgré l'interdiction de la préfecture de police de Paris de défiler place de l'Étoile et avenue des Champs-Élysées, le flot des manifestants commençait à déborder autour de l'Arc de Triomphe en milieu d'après-midi aux cris de «François ta loi, on en veut pas!» et «on veut du boulot, pas du mariage homo».

8 KILOMÈTRES DE VOIES ENTIÈREMENT REMPLIS

Environ une centaine d'entre eux agitaient drapeaux roses et bleus comme pour crier victoire après la guerre des nerfs qui a opposé ces derniers jours le collectif de la Manif pour tous et la préfecture de police de Paris sur l'itinéraire du défilé.
À 15h15, les avenues Charles De Gaulle et de la Grande Armée, la place de la Porte Maillot et 90 % de l'avenue Foch étaient saturées. L’un des porte-parole de la manifestation, Xavier Bongibault, annonce que «les 8 kilomètres de voies sont entièrement remplis». Les marcheurs anti-mariage gay étaient encadrés par 8000 bénévoles, reconnaissables à leur T-shirt jaune ou rouge, pour assurer accueil et sécurité.
«On ne lâchera rien», a dit Marie, 30 ans. «On est venus défendre le fait que la famille, c'est un père et une mère, que c'est meilleur pour les enfants. La loi Taubira est un package qui ne nous va pas», ajoutait-elle.
Claire 35 ans, venue de Metz par le train le matin, estimait de son côté que «les droits des enfants doivent primer sur ceux de l'adulte même si la frustration de ne pas pouvoir avoir d'enfants doit être extrêmement dure». Elle craint que la PMA et la GPA soient «la suite logique de ce projet de loi». «C'est la commercialisation de l'enfant», dit-elle.¢
Avec Le Figaro


Des avenues bouchées sur 8 kilomètres :
pour la préfecture ça ne fait
que 300 000 personnes !





Le « pouvoir » socialiste gouverne mal,
Mais il se défend bien contre les Français !


La FRANCE dans la rue !