mardi 12 mars 2013

Madone des sans-papiers, Duflot les loge à l'hôtel

S
elon la presse, l'hébergement d'urgence dans la seule Ile-de-France serait réservé entre 80 et 95 % à des étrangers en situation irrégulière. Duflot loge les clandestins dans des Hôtels à 150 euros… De plus, parce qu’ils refusent de « souiller » une mosquée on les met dans les Églises!
Cela coûterait annuellement 410 millions d’euros, et Duflot réclame un plan d’urgence supplémentaire de 50 millions d’euros. Entre autres bonne idées, la Ministre du Logement suggère de régulariser les 8000 clandestins, ce qui, paraît-il, leur donnerait accès plus facilement à des logements sociaux. On croit rêver !!!¢
Sur le sujet, voir aussi les articles du Gaulois


L'arrivée massive de clandestins (« nouveaux étrangers en situation irrégulière » dans le langage Canard Enchaîné) risque donc de mettre la politique d'hébergement d'urgence dans l'impossibilité de fonctionner en région parisienne.

En Seine-Saint-Denis, il y aurait eu 7.000 « sans-papiers » recensés au 31 Juillet 2011 et, un an plus tard, 1000 de plus, soit une progression de 15 %.
Les « malheureux nouveaux venus », sans doute judicieusement conseillés, avaient occupé, non pas une Mosquée, mais la Basilique Saint-Denis !!!

Pas question de les expulser, Matignon, ne voulant pas froisser l'Union Européenne. Ayrault a donc demandé à Duflot de trouver des solutions. Il leur a été proposé un lieu d'hébergement dans le Val d’Oise. Là encore, sans doute fort bien conseillés par des associations financées par nos impôts, les clandestins ont refusé, expliquant que cela était trop loin de Paris.

Ils ont d'autre part exigé de demeurer ensemble. Bon prince, la République leur a trouvé la solution : un Hôtel Trois Etoiles, à 150 euros la nuit, près du grand Stade de Saint-Denis.¢
Posté par Alain