jeudi 7 mars 2013

Cucu...cultes ! par Le Crieur du Cœur

A
près le culte de la personnalité, qui nous a valu Mussolini, Staline, Hitler, qui a endeuillé plusieurs pays d’Afrique et sévit encore en Corée du Nord, et le culte des mots creux (dénoncé déjà par Boris Pasternak, je viens d’en redécouvrir l’origine profonde en relisant un texte trop oublié, signé par ce même auteur bien avant qu’il reçoive Prix Nobel « Docteur Zhivago ») et cité par sa compagne Olga Ivinskaya : le culte de l’uniformité.
Or, cette idée contre-nature est la base même de toute la gangrène prétendue égalitaire, car, encore plus rapidement que le plus rapide des virus, ses mutations d’appellations tentatrices sont foison (ça rime avec poison !!!) et, comme certains champignons mortels, il se déguise sous des apparences séduisantes, aptes à tromper toute personne peu habituée à  lire plus profondément que les mots. Et, comme toute créature malfaisante, il se développe mieux sur un terrain déjà putréfié : le terreau très fourni des égoïsmes, des envies, des paresses mentales et même physiques. Quoi de plus tentateur que les discours et slogans qui résonnent d’autant plus fort qu’ils sonnent creux ? Quoi de plus tentateur qu’un avenir tout « rose » ? (en URSS, il avait même été tout « rouge » !!!)¢

Camouflé sous l’étiquette tronquée de « égalité » ainsi travestie car l’expression devrait être « égalité des droits » ce qui est autrement sérieux, ce culte facile car sommet d’imprécision, est très ancien : il fut utilisé criminellement (déjà !!!) pendant les guerres de religion : « Tuez-les tous, Dieu reconnaîtra les siens !!! et fut repris par une avancée technique, l’invention du docteur Guillotin... pour qui l’égalité consistait à couper toutes les têtes qui dépassent...fussent-elles comme celle du savant Lavoisier... Ce culte, camouflé sous le slogan « égalité » n’est en fait, au fond, que le culte aveugle d’une uniformité irréaliste et raboteuse ; culte de l’uniformité, qui aujourd’hui empoisonne nos vies, n’est que l’imprécise inspiration de celles et ceux qui veulent réduire toute société humaine à son « PPCM » (en mathématique, cela s’énonce « plus petit commun multiple »...).

Inutile d’épiloguer sur les conséquences de cette aberration ; l’Histoire récente, au cours de plus de soixante-dix ans de mensonges répercutés et amplifiés par des porte-voix intoxiqués et serviles, nous a permis de voir ce que cette soif maladive d’uniformité sociale et sociétale engendrait comme horreurs...

Il est de notre devoir urgent, oui, dès aujourd’hui, dès ce moment, de démasquer cette imposture, cette forfaiture, j’allais dire cette trahison de l’humanité, habilement lancée par une amputation d’une généreuse idée, et propager à tous les vents cette vérité absolue, fondamentale, indiscutable : dans la nature, même et surtout dans la nature humaine, l’uniformité n’est pas naturelle : même chez les fourmis, elle n’existe pas !!!

E Et encore une fois, il faut le répéter, et un bon vieux proverbe devrait ramener tous ces farfelus à la raison : « L’ennui naquit un jour de l’uniformité » !!! Réveillez-vous donc ! Criez-le donc : l’égalité des droits n’est pas l’uniformité !¢