jeudi 28 mars 2013

Combien étions-nous ? – par Alain de Charente

L
e dimanche 24 mars, jour des rameaux aura donc été une journée de forte contestation populaire et, comme à chaque manifestation de rue, nous disposons de deux sons de cloche concernant le nombre de participants avec malgré tout une constante : celle qui veut que les chiffres annoncés par la préfecture de police soient toujours inférieurs à ceux communiqués par les organisateurs...
Système de comptage utilisé
par les services de Police
La journée du 24 mars ne déroge donc pas à ce constat puisque nous avons d'un côté la version gouvernementale qui annonce 350.000 participants alors que les organisateurs de cette manifestation en annoncent 1.400.000..., ce qui représente une jolie marge d'erreur qui se devrait d'être corrigée...
Le comptage des brebis ne serait donc pas une science exacte et la fourchette d'estimation particulièrement large laisse à penser qu'il y a volonté d'exploitation de ces données, les motivations de chaque camp n'étant  bien entendu pas les mêmes ...
Pour ce qui concerne la manifestation contre le « Mariage pour tous », ayant été présent avenue de la Grande Armée et particulièrement bien entouré, j'ai pu constater de visu que la mobilisation était telle que le chiffre annoncé par les autorités était non seulement purement fantaisiste, mais totalement faux et très en deçà de la réalité et doit donc être considéré comme un mensonge d'État...¢


D'ailleurs, nous avons durant plus d'une heure été survolés en long en large et en travers par un hélicoptère qui, sans doute, ne devait pas procéder à un baptême de l'air puisque le survol de la capitale est interdit, et il me semble bien avoir discerné sur un des patins de l'appareil quelque chose qui pouvait d'en bas ressembler à une caméra. Nul doute que cet hélico devait brûler du kérosène pour le compte du ministère de l'intérieur et puisqu'aucune image aérienne ne nous a été proposée au JT du 20h00, nous pouvons en déduire qu'il ne s'agissait pas d'un reportage télé, la piste médiatique étant donc à exclure...

On peut supposer que cet appareil aura imprimé des kilomètres de pellicule ou plus vraisemblablement mémorisé des millions de clichés numériques et si ces données étaient mises à la disposition d'experts en imagerie, il serait certainement possible de déterminer avec une très grande précision l'importance de cette participation et donc de lever le doute (rien de plus facile avec la technologie actuelle que de déterminer un nombre de personnes au m², multiplier par la surface occupée, compter les oreilles et diviser par deux.....), mais il y a fort à parier que ces images sont désormais classées « secret défense » et ne seront pas proposées aux manants que nous sommes puisque nous sommes en démocratie totalitaire...

Quoi qu'il en soit, la mobilisation aura été phénoménale, d'une ampleur historique et en toute logique devrait interpeller celui qui certes a fait du mariage pour tous un de ses thèmes de campagne électorale, mais promesse qui n'a pas été avalisée par l'ensemble de la population car aux dernières nouvelles, François Hollande n'a pas été élu avec 100% des voix... (Ndlr : 39% des inscrits !)

E L'ampleur du rejet de cette loi par la population en dehors de tout clivage politique devrait donc amener le président à revoir la copie, un passage en force alors que sa cote de popularité est à un niveau tel qu'il faut se baisser pour le connaître, ne serait pas un signe d’apaisement et un encouragement pour sa politique, mais au contraire la mise à feu d'un cordon Bickford dont on ne sait pas s'il s'agira d'une mèche courte ou longue...¢