jeudi 7 mars 2013

Benoît Gheysens, maire d'Arveyres interdit le halal : sa voiture est saccagée

En médaillon : Benoît Gheysens, maire d'Arveyres
L
'annonce de la décision de Benoît Gheysens, le maire d'Arveyres (33), de ne plus proposer de plat de substitution lorsque du porc est servi à la cantine a suscité de nombreuses réactions. Et parmi celles-ci, l'une a été particulièrement virulente.
« Des individus se sont introduits chez moi durant la nuit et ont dégradé mon véhicule. Je m'en suis rendu compte ce matin vers 8h30 », explique Benoît Gheysens qui a déposé plainte à la gendarmerie. Deux pneus crevés et des rayures sur la carrosserie que l'élu juge « inadmissible » : « Ils viennent empiéter sur ma vie privée. Je ne vois pas l'intérêt de poursuivre mon engagement dans la vie publique dans ces conditions. Je terminerai mon mandat mais je ne suis pas sûr de me représenter ».¢

Pourtant, ce qu'il définit comme « des moyens de pression » ne le feront pas revenir sur sa décision : « C'est une question d'économie, de justice et d'égalité pour les enfants. J'entends les réactions des parents et je suis prêt à les recevoir, à les écouter. Mais de là à dégrader mes biens personnels... Ça va trop loin ».

Désormais, le maire d'Arveyres cherche « l'apaisement ». Ce mercredi soir (hier), une rencontre entre le maire et les représentants des parents d'élèves permet, selon les deux parties, d'envisager une solution pour la rentrée du 18 mars.

Une nouvelle réunion aura lieu ce jour-là afin de vérifier les menus des trois prochains mois. Le but étant, selon Benoît Gheysens, »que les repas soient équilibrés, même sans viande, et qu'il n'y ait pas de doublon. C'est-à-dire qu'on ne se retrouve pas avec du saucisson en entrée et du porc en plat principal... »¢
Avec Sud-Ouest