mardi 5 février 2013

Un prédicateur saoudien veut voiler les fillettes dès deux ans

E
ncore un malade illuminé !... Ce qui ne veut pas dire "fusée éclairante"! Un prédicateur saoudien a préconisé de voiler intégralement les fillettes à partir de l'âge de deux ans pour éviter le harcèlement sexuel, s'attirant ainsi des protestations dans la presse et sur les réseaux sociaux.
Lors d'une intervention sur la chaîne d'émissions religieuses Al-Majd, cheikh Abdallah Al-Daoud a estimé qu'il fallait "imposer le hijab (voile) aux fillettes à partir de deux ans", ajoutant qu'il fallait prendre exemple sur "les pays du sud-est asiatique".
Selon la contrainte musulmane, les filles doivent porter le voile couvrant les cheveux à partir de la puberté.
"Si la fillette peut susciter un certain désir, ses parents doivent lui couvrir le visage et lui imposer le voile pour ne pas tenter" les pervers, a estimé le prédicateur.
"La fillette peut tenter les agresseurs sans le savoir", a-t-il encore dit.
Les propos du prédicateur, relayés sur les réseaux sociaux, ont suscité de vives protestations.

Pour sa part, l'écrivain Badria al-Bicher s'est étonnée, dans un éditorial publié par le quotidien Al-Hayat, que le prédicateur "appelle à voiler les fillettes au lieu de proposer une loi contre les agressions sexuelles et une campagne de sensibilisation dans les écoles et les médias".

Les propos du prédicateur ont été violemment critiqués sur Twitter. "C'est la victime qui est blâmée", s'est insurgé un internaute.

Cette affaire intervient alors que l'opinion publique dans le royaume ultra-conservateur est encore sous le choc de la légère condamnation d'un prédicateur reconnu coupable du viol et du meurtre de sa fille de cinq ans.
Avec AFP