lundi 18 février 2013

Spanghero: les syndicats reçus au ministère de l'Agriculture



L
es représentants des salariés de l'entreprise française Spanghero, impliquée dans le scandale de la viande de cheval dans des plats cuisinés estampillés « pur bœuf », seront reçus aujourd’hui, lundi 18 février, par les ministres de l'Agriculture, de la Consommation et de l'Agroalimentaire français. Au chômage partiel après la suspension des activités de l'entreprise, les 300 salariés de Spanghero sont inquiets pour leur avenir.¢


Depuis la suspension de l'agrément sanitaire de l'entreprise Spanghero, jeudi dernier, les 300 salariés sont au chômage partiel et craignent que cela ne se termine dramatiquement par la fermeture de leur entreprise.

Les ministres de l'Agriculture, de la Consommation et de l'Agroalimentaire, qui vont recevoir les représentants syndicaux, ont annoncé leur intention de faire le point sur la situation et de préparer avec eux les conditions de redémarrage de l'entreprise.

En effet, le gouvernement français a précisé qu'il faisait bien « la différence entre les responsables des fraudes et les salariés ». Pour leur part, les syndicats souhaitent que l'agrément soit immédiatement rétabli pour les productions qui ne contiennent pas du tout de bœuf et ils sont prêts à subir tous les contrôles sanitaires qu'on voudra leur imposer.

Les syndicats ont reçu le soutien, dans leur action pour le maintien de l'entreprise, du fondateur et ancien propriétaire de l'enseigne, Laurent Spanghero. Celui-ci a vendu l'entreprise qui a conservé son nom en 2009 à la coopérative Lur Berri, et il est bien décidé à faire tout son possible pour contribuer à sauver l'entreprise, c'est -à-dire, selon lui, à trouver un repreneur.

E Le ministère ferait bien de se montrer aussi pointilleux envers la distribution de viande halal qui se fait dans l’ignorance complète des consommateurs !...¢
Avec RFI