mardi 19 février 2013

Prosélytisme islamique près de Paris – par Éric Muth


Un troupeau de racailles cagoulées interdit l'entrée
à tout ce qui n'est pas "
Sœur musulmane".
D
e nombreux sites internet avaient publié une information selon laquelle un évènement nommé « Un Jour Pour Sœurs » allait avoir lieu à Villeneuve-Le-Roi, organisé par une association musulmane « Al Bounyane », du sud de la région parisienne.¢

Jusqu'au bout, le maire Didier Gonzales, l'Union de Défense des Citoyens et Contribuables (UDCC) et le Comité de Vigilance de la République (CVR) ont envoyé un courrier à la Préfecture demandant l'interdiction de l'évènement. Mais peine perdue, aucune réponse de M. Thierry Leleu, nouveau préfet socialiste du Val-de-Marne. Preuve qu'il cautionne un salon discriminatoire interdit aux hommes pour cause de charia ?

Car l'affiche est claire : « Journée 1OO% féminine », donc entrée refusée aux hommes, la dénomination de cet évènement et sa description montrent la nature spécifiquement musulmane de cette journée, dans ce contexte, le vocable « Sœurs » désigne explicitement des personnes de confession musulmane à l'exclusion de toutes autres qui, conséquemment ne sont pas admises.

Il s'agit bien là d'une réunion de propagande islamiste participant d’une stratégie salafiste à l'échelon européen. « L'application de la charia prouve parfaitement, avec son lot d'injustices, de peines abusives, disproportionnées, de dénonciations calomnieuses, de justice rendue soi-même... Ceci prouve une fois de plus, qu'elle n'est pas d'essence divine, mais bel et bien issue des hommes, en l'occurrence, d'un seul homme ! Et cela prouve que, même en l'appliquant, cela ne rend ni la société ni les êtres humains meilleurs, bien au contraire », souligne l'écrivain Olivier Pfister.

E La loi islamique basée sur le Coran deviendra la Loi de la France si nous n'y prenons pas garde, et il est difficile à la fois de se déclarer respectueux de la démocratie et des droits de l'homme, et de soutenir un régime fondé sur la charia.¢