lundi 18 février 2013

Paris : Encore un gymnase occupé



Q
uelque 200 personnes "mal logées" ont occupé pendant quelques heures dimanche un gymnase municipal de la ville de Paris dans le XIIe arrondissement et l'ont quitté dans la soirée après des tractations avec des représentants de la mairie. Encore combien de clandestins parmi eux ? Certains sont même logés dans des hôtels en attendant leur régularisation. Devinez qui paie ?¢


Vers 15H30, les manifestants, parmi lesquels une trentaine d'enfants, ont pénétré dans le gymnase, situé au 246 de la rue de Bercy, et se sont installés sur les gradins ou sur des tapis de sol sur le parquet du gymnase.

En fin d'après-midi, une délégation de la mairie est arrivée sur place et a entamé des négociations avec une délégation des mal-logés, comprenant notamment le porte-parole de Droit au logement (DAL), Jean-Baptiste Eyraud.
En milieu de soirée, M. Eyraud a indiqué que la décision avait été prise : « …de quitter les lieux de notre propre gré. Un accord a été trouvé, il va y avoir des réunions », a-t-il dit, sans davantage de précisions.

L'occupation avait pour but de faire pression sur la mairie de Paris afin qu'elle « participe au relogement définitif des personnes prioritaires Dalo » (droit au logement opposable), avait précisé M. Eyraud.

Parmi les manifestants, certains ont déposé auprès de la mairie de Paris une des demandes d'attribution de logements HLM depuis plus de dix ans, avait assuré le porte-parole du DAL.

E Comme on le voit sur la photo, ce ne sont, une nouvelle fois, pas des Français qui « exigent » un logement mais des « candidats à l’immigration » ou des « privés de papiers »… Au choix ! (voir Le Gaulois).
Avec AFP