vendredi 1 février 2013

Mariage gay : des débats houleux à l'Assemblée

L
es débats, prévus pour durer 15 jours, sont déjà sous haute tension, alors qu’ils viennent de commencer. Pourtant les Français sont las de ce débat : 72% d'entre eux jugent qu'il a « trop duré », alors que les sondages indiquent qu'une majorité de Français est contre l'adoption.
LA CIRCULAIRE TAUBIRA MET DE L'HUILE SUR LE FEU

Le fait le plus marquant, c'est une circulaire dévoilée par un député UMP et signée par Christiane Taubira facilitant la délivrance de la nationalité française aux enfants nés de mères porteuses à l'étranger.
L’opposition a crié à l'hypocrisie ! Copé et Fillon, pour une fois réunis, ont accusé le gouvernement d'avancer « en catimini » vers la légalisation des mères porteuses.


L'ancien Premier ministre, en évoquant la PMA et la GPA parle d'une « régression de notre conscience humaine ». Il a rappelé que « derrière le mariage pour tous, il y a le droit à l'enfant pour tous et par tous les moyens ». Henri Guaino, lui aussi, s'est montré très ferme pour dénoncer l'injustice et l'absurdité de cette loi.

Bien sûr, les députés socialistes nient catégoriquement toute intention de légaliser la GPA. Pourtant, les médias commencent à diffuser des témoignages de mères porteuses clandestines en France. La GPA est bel et bien en train de faire son entrée en France…

LA LOI POURRAIT ÊTRE VOTÉE LE 28 MARS PROCHAIN

Hélas, l'offensive des socialistes contre la famille et la protection de toute vie est très violente. Parallèlement au débat sur le mariage homosexuel, la commission des lois a désigné hier un rapporteur sur la proposition de loi visant l’autorisation de la recherche sur l’embryon humain. La loi pourrait être votée le 28 mars prochain.

Cependant, la très forte mobilisation des opposants fait plaisir à voir : chez les députés, mais aussi chez le collectif de la Manif pour tous qui organise de nouvelles manifestations partout en France le 2 février et réfléchit à toutes sortes d'actions. Les défenseurs de la famille traditionnelle ne lâchent rien !
Avec Radio Courtoisie