samedi 16 février 2013

Le roi est toujours seul, par le Crieur du Cœur


Q
uelle erreur ! Perdre encore son temps à critiquer François Hollande ! Il n’est pas celui qui a, le premier, ouvert les portes du notre pays à une immigration non contrôlée donc dangereuse ; ni ouvert les caisses de l’État  pour des dépenses inutiles  et des cadeaux stupides !!!
Car le problème, ici et maintenant, c’est l’amas de courtisans, tous prêts à la lâcheté face aux loups en tous genres – y inclus du mauvais genre – face à la folle exigence des «nécessités de la vie» qui les mène à réclamer chaque jour un peu plus d’anarchie, un peu plus de laisser-aller, un peu plus de trahison des structures indispensables à toute société civilisée. En d’autres temps, on aurait appelé cela «la tactique du salami» ; mais aujourd’hui, un tel terme n’est ni kasher ni halal... il est médiatiquement incorrect. Mais qui est vraiment correct, de nos jours ? ¢


L’ennemi, il est arrivé en colonnes : de la cinquième à bien d’autres, y compris celle des termites gueulards ! Je n’ai pas dit l’adversaire, car ils ont rapidement tombé les masques. Ils sont les ennemis de toute civilisation, car toute civilisation a besoin, pour survivre, d’une solide base de respect, d’ordre, de discipline, et aussi de mérite. Oui, même le socialisme, que je répudie car on l’a vu à l’œuvre et jugé à ses tristes résultats partout où il a sévi, même le socialisme nécessite indubitablement, pour structurer une société et survivre, d’ordre : c’est indiscutable.

Or, ce qu’ils tentent de promouvoir et d’instaurer, ce n’est ni le socialisme, encore moins la  haïssable utopie communiste : c’est l’anarchie totale, la chienlit comme l’avait déjà démasquée le général De Gaulle ; en fait, et il n’y a pas d’autre mot en bon et vrai français : le bordel universel ; même pas l’homosexualité  généralisée, n’en déplaise, mais une plurisexualité, l’infidélité établie comme base de toute relation : le négativisme envers et contre tout !

Il y a déjà longtemps que le mal-être, cette maladie psychologique aux graves conséquences, cause fréquente de la ruine des institutions, avait déjà atteint, bien avant l’endémie qui ronge et liquéfie les cerveaux (ou ce qu’il en reste) des artistes qui essaient d’être des humoristes, l’expression (ou la pensée) de celui qui a été considéré comme un grand comique, je crois qu’il se nommait Pierre Dac, qui avait lancé, en guise de slogan naïf sous forme de programme d’action, l’affreux aphorisme suivant : «Pour tout ce qui est contre, et contre tout ce qui est pour» !!! Mais quel cerveau sain, normal, pourrait accepter une telle crétinerie qui, de plus, comporte sa stupide contradiction interne !

Le seul, le vrai problème de notre époque – oui, ça c’est ici et maintenant !- c’est la dissolution des pensées !!!

Car le pétrole, il va durer encore des décennies ; l’atome ? Mais ça, ça dure des millénaires ! Mais la liquéfaction des cerveaux, donc des sociétés, a déjà commencé ! Et que sera, que pourra être  un « roi » sans âme et sans amis ? Nicolas, François, seront vite relégués au rang de tristes marionnettes d’un passé déstructuré, haché menu par les crocs insensés de toutes ces fourmis rouges et de tous ces termites multicolores, noyant sous les accents du flot de novlangue vomi par ces zombies sous forme de vœux non pieux mais insensés, débiles et déliquescents !!! Et, pire encore, vous citoyennes et citoyens laxistes ou crédules, en serez réduits – et ce sera peut-être encore pire- à appeler à l’aide les militants des partis organisés et majoritaires mais ignorés jusqu’alors, toutes ces « chemises » roses, rouges, vertes, brunes, noires...

Car toutes les anarchies sont destructrices, de Toulouse à Tombouctou, et elles se noient toutes, toujours, dans une dictature sanglante ; du Proche-Orient à l’Extrême-Orient, et j’en passe, car je ne puis crier toutes les souffrances de cette planète...¢