mercredi 6 février 2013

Le Hezbollah responsable d'un attentat anti-israélien en Bulgarie

L
a Bulgarie a désigné le 5 février le Hezbollah comme étant derrière l'attentat anti-israélien meurtrier du 18 juillet 2012 à Bourgas dans l'est du pays. Un attentat suicide qui a coûté la vie à cinq Israéliens et à leur chauffeur bulgare. Les autorités israéliennes ont immédiatement réagi en demandant à l’Europe de prendre des mesures contre le mouvement chiite libanais.
« Le Hezbollah et son parrain iranien orchestrent une campagne terroriste internationale », explique le Premier ministre israélien dans un communiqué qui rappelle que l’attentat meurtrier de juillet dernier a eu lieu sur le sol d’un état-membre de l’Union européenne, et qui invite donc les 27 à en tirer « toutes les conclusions nécessaires », quant à la vraie nature du Hezbollah.
Entre les lignes, Israël appelle les Européens à ajouter le mouvement armé libanais à leur liste des organisations terroristes, où il rejoindrait par exemple le Hamas palestinien.

Tout ceci intervient une semaine après une mystérieuse frappe israélienne sur le sol syrien. Même si l’État hébreu ne l’a pas explicitement reconnue, l’opération visait probablement à empêcher un transfert d’armes syriennes vers le Hezbollah justement.
Malgré des déclarations menaçantes, ni le régime de Bachar El-Assad, ni son allié libanais n’ont riposté jusqu’à présent. Par précaution, Israël a déployé ces derniers jours plusieurs batteries « Iron Dome » dans le nord du pays. « Iron Dome » ou « Dome de Fer », c’est ce système anti-roquettes qui détruit les projectiles en plein vol. Les trois nouvelles batteries sont désormais opérationnelles près des frontières syrienne et libanaise.
Avec RFI