dimanche 10 février 2013

La tyrannie médiatique, de Jean-Yves Le Gallou



L
e régime politique dans lequel nous vivons n’est plus démocratique qu’en apparence; la réalité est celle d’un pouvoir oligarchique qui s’impose à travers la tyrannie médiatique. Celle-ci est d’autant plus efficace qu’elle s’exerce avec le consentement apparent de ses sujets et qu’elle impose sa grille idéologique grâce à de puissantes techniques de manipulation. ¢


Cette tyrannie sans légitimité s’imprime en douceur dans l’esprit des citoyens, assujettit l’État, pénètre l’âme du peuple et bouleverse les valeurs traditionnelles de la civilisation.

Les médias ne sont pas un contre-pouvoir. Ils ne sont pas davantage le quatrième pouvoir. Ils sont progressivement devenus le premier pouvoir : celui qui s’exerce sur les esprits. Plus inquiétant, ils semblent même prendre le contrôle des autres pouvoirs, intellectuel, politique et judiciaire. J.-Y. Le Gallou reconstitue l’histoire et autopsie cette tyrannie des temps modernes ; il trace aussi les voies de son renversement : par le développement de l’esprit critique, la réinformation, l’essor des médias alternatifs sur Internet, l’abolition des lois liberticides, le développement de la démocratie numérique et de la démocratie directe. Pour redonner vie à une véritable liberté d’expression, il faudra bien chasser les assassins de l’information.

« La tyrannie médiatique » de Jean-Yves Le Gallou peut être commandé dès maintenant : aux éditions VIA ROMANA, 5 rue du Maréchal-Joffre – 78000 Versailles – 06 87 53 96 45
à Polémia, 60 ter rue Jean-Jacques-Rousseau – 92500 Rueil-Malmaison, 01 47 49 74 16, au prix de 23 euros, franco de port.

AUTRES OUVRAGES DE  JEAN-YVES LE GALLOU
Les Racines du futur (Masson, 1977, réédition 1984);
La Préférence nationale : réponse à l’immigration (Albin Michel, 1985, réédition 1988);
Être Français, cela se mérite (Albatros, 1987);
Rapport d'enquête sur le budget européen (Les Presses bretonnes, 1996);
Le défi gaulois, carnets de route en France réelle (Libraire nationale, 2000).