mercredi 20 février 2013

Danone va supprimer 900 emplois et augmenter ses dividendes


D
anone a pu compter l'an dernier sur son implantation dans les pays émergents mais la dégradation de ses performances en Europe va lui servir de prétexte à la suppression de 900 emplois d'ici fin 2014. Mais qu’importe pourvu qu’augmentent les dividendes.

Danone se donne ainsi deux ans pour simplifier son « processus de gestion » -terme pudique permettant de ne pas utiliser le mot « licenciement »- dans 26 pays européens en privilégiant les départs volontaires et la mobilité interne dans ses services administratifs et d'encadrement, tout en préservant tous ses sites industriels, a expliqué Franck Riboud, le président de Danone, lors d'une conférence de presse. Au total, 2013 sera une année de transition où les pays émergents, qui ont représenté 60% du chiffre d'affaires du groupe l'an dernier, continueront à croître tandis que l'Europe sera « relancée et rénovée »… c’est-à-dire dégraissée pour plus de profits !¢

En 2012, plus de 60% des ventes de Danone ont été réalisées hors d'Europe, notamment en Chine, en Russie et aux États-Unis.

Mais en Europe, les ventes ont baissé de 3% et le résultat opérationnel réalisé dans cette zone a reculé de plus de 10%.

Danone parie pour 2013 sur une croissance de ses ventes d'au moins 5%, une baisse de sa marge opérationnelle en baisse entre 50 et 30 points et un free cash-flow situé autour de 2 milliards d'euros.

Les effets de la réduction des coûts devraient se faire sentir à la fin 2013 permettant à la baisse de la marge d'être "plus proche des -30 que des -50".

E Au titre de 2012, le groupe propose de verser un dividende de 1,45 euro par action, contre 1,39 euro un an plus tôt. La voilà, la grosse motivation de ce dégraissage : augmenter le rapport des titres. Rien à faire des ouvriers !¢
Avec AFP