mardi 22 janvier 2013

Plus des deux tiers des Polonais ne veulent pas de l’euro

L'opinion publique polonaise est plus que réticente envers la monnaie « européenne ». En effet, selon les derniers sondages, plus des deux tiers des Polonais restent favorables au zloty contre l’euro. Un bon sens populaire que n’aiment pas les eurocrates.
C’est pourquoi « aucune décision sur l'entrée ou non de la Pologne dans la zone euro ne devrait être prise avant les élections législatives et présidentielle de 2015 », a estimé le président Bronislaw Komorowski. Comme en France, il s’agit là aussi de se faire élire avant de faire le contraire de ce que souhaite le Peuple !

Invité lundi soir de la chaîne de télévision publique TVP1, le chef de l'État a ajouté que la Pologne, membre de l'Union européenne depuis 2004, devait entre-temps se concentrer sur sa mise en conformité avec les critères de convergence de Maastricht (déficits, dette, inflation) décisifs pour une adoption de la monnaie unique européenne.

"Non seulement parce que nous aimerions entrer dans la zone euro - cette décision, nous pourrons la prendre ultérieurement - mais aussi parce que c'est bon pour l'économie polonaise", a-t-il expliqué. Autrement dit : on veut entrer dans l’euro, mais c’est bien de ne pas en faire partie. Tout un programme !...

En décembre, le Premier ministre Donald Tusk a laissé entendre qu'il pourrait relancer rapidement le processus d'entrée dans la zone euro, évoquant dans le cas contraire le risque de voir la septième puissance économique européenne confinée aux marges de l'UE.
Avec Reuters