jeudi 10 janvier 2013

Opération de Police dans un camp de Roms près de Lyon

Une opération de police mouvementée a été menée mardi soir dans un camp de Roms de Saint-Fons (Rhône), le plus important de l'agglomération lyonnaise avec près de 200 personnes, a-t-on appris hier mercredi auprès des occupants du camp et de la police.


La direction départementale de la sécurité publique indique "qu'une équipe de police a été victime de jets de projectiles dont un a brisé la lunette arrière du véhicule et atteint le chauffeur".
"Suite à ces faits, une opération de police a été organisée afin d'identifier et d'interpeller les auteurs", poursuit-elle. "Au cours de leur progression dans le parc, les policiers ont été confrontés à une trentaine d'individus hostiles qui s'est opposée à leur présence."
Le MRAP, dont on se demande bien ce qu’il vient faire dans cette opération, donne une version forcément totalement différente : "Les Roms décrivent tous l'irruption d'une trentaine de policiers en tenue de commando, équipés de boucliers, de casques, de tasers, de flashballs et de chiens. Ils ont brisé des vitres de voitures, cassé les portes des cabanes occupées et aspergé les intérieurs de gaz lacrymogènes."
En clair, pour le MRAP, c’est encore la Police qui a agressé sans raison de pauvres gens. Ben voyons ! À quand la dissolution de cette officine anti-française ?