jeudi 3 janvier 2013

Nos Communes – de Jean-Paul Orcel

Une nouvelle chanson de notre Ami Jean-Paul



Paroles & musique de Jean-Paul ORCEL
Nos Communes

1
Entre Brenne et Choisille
Il est une famille
Fratrie de huit paroisses
Aux attaches tenaces
Si leur gloire rayonne
C'est que de Vouvrillonne
Leurs âmes n'en font qu'une
Nos communes, nos communes

2
Entre Brenne et Choisille
Entre mûre et myrtille
Leurs chemins les rassemblent
Leurs chemins nous ressemblent
Entre Choisille et Brenne
Leurs chemins nous promènent
A l'abri du bitume
Nos communes, nos communes.

3
Elles sont nos grand-mères
De poutres et de pierres
Elles sont nos églises
Nos havres, nos balises
Elles sont nos villages
Venus du fond des âges
Tout comme nos coutumes
Nos communes, nos communes

4
Empreintes de nos pères
Elles sont nos repères
De leurs sages messages
Elles sont nos adages
Fières autant que nobles
Elles sont nos vignobles
Taillés avec la lune
Nos communes, nos communes

5
Écloses sous le signe
De Bacchus et la vigne
Elles furent bernaches
Devenues nos panaches
Elles sont sur les tables
Des princes des notables
Notre bonne fortune
Nos communes, nos communes

6
Une faim qui tenaille
Une envie de ripaille
Du fourneau magiciennes
En dignes ligériennes
Elles sont nos fritures
Nos carpes nos silures
L'anguille que l'on fume
Nos communes, nos communes.

7
Entre Choisille et Brenne
Entourées de garennes
De faune, de cultures
Et sereine nature
C'est à quoi elles tiennent
Entre Choisille et Brenne
Sans qu'on les importune
Nos communes, nos communes

8
Face aux puissants édiles
Qui règnent sur les villes
Monstres tentaculaires
Avides d'autres terres
Amis délions nos langues
Épiçons nos harangues
Devenons leur tribune
Nos communes, nos communes

9
Pour ces grandes réformes
Aux ficelles énormes
Pour ces remue-ménages
Où se dressent leurs cages
Pour l'hallali qui sonne
Vouvrillons, Vouvrillonnes
Faisons cause commune:
Nos communes, nos communes

10
Entre Choisille et Brenne
Avant qu'on ne leur prenne
Par de trames indignes
Un seul arpent de vigne
Entre Brenne et Choisille
C'est leur grande famille
Qui réclame les urnes
Nos communes, nos communes

11
Pour qu'un Jean de la lune
Dans la pénombre brune
De quelques nuits sans lune
Ne demande à sa plume
Que des rimes en une,
C'est que de huit à une
Elles ne sont pas communes
Nos communes, nos communes.

Voir son site
www.jeanpaulorcel.net